• Onglet complotisme : cité dans un « live » d’Amalek



    Une occasion de remettre nos analyses au goût du jour !

  • On Nous dit dans l’oreillette qu’Amalek a cité nommément Florian Rouanet à partir de 1 heure 11 et 15 secondes (cf. Vidéo ci-dessous).

    Amalek doit voir passer pas mal d’informations sous les yeux et a ainsi mélangé un peu, car il s’agissait plutôt d’une dénonciation  du surnaturalisme en milieu « tradi » qui était faite dans le sens où il l’évoque (affaire de pédomanie en Vendée) et non du « complotisme ». Qu’il partage le positionnement d’un Laurent Glauzy sur la culture du complot est encore autre chose.

    Autrement comme il l’a mentionné, en effet, nous nous sommes un peu fréquenté un temps devant Saint-Nicolas-du-Chardonnet et aux anciens cours de boxe franciliens de Deus Vult. Nous en gardons aussi un bon souvenir, humainement : c’était pour le moins énergique !

    Le léger conflit, qui ne doit pas empêcher le respect mutuel, porte donc bien sur le fond. Nous avons effectivement un problème ici avec « l’état  d’esprit du complotisme » (méfiant à l’extrême, mystique et fataliste ; voir la vidéo avec Scipion de Salm). En soi, nous insistons sur la formule, car nous ne sommes même pas contre la dénonciation de complots réels (style Great Reset, encore que le projet soit rendu public !). Nous pourrions nous dire tout au plus « partisan d’un complotisme mesuré » (une théorie du complot n’a de valeur que si elle est confirmée par les faits et non les approximations ou les délires paranoïaques), cependant la formule est osée. En revanche, nous avons davantage la faiblesse de croire que toute expression politique doit d’abord partir du réalisme et du Bien commun (thomisme, entre autres), avant toute dénonciation d’une « manipulation » – vraie ou supposée.

    Nous avons pu exposer notre thèse à diverses reprises notamment par rapport à Oleg de Normandie, les travaux de Radio Regina ou encore à propos de la « fonction fabulatrice ». Néanmoins, il serait judicieux d’user de notre temps pour partir en croisade contre le globalisme, qui est en face, et consacrer moins d’énergie (ou du moins traiter différemment) les camarades qui combattent, même plus ou moins imparfaitement.

    Vous connaissez notre ton global par ailleurs, nous essayons toujours d’affirmer clairement les choses tout en demeurant doux sur la forme. Nous recommandons à Amalek de faire de même, dans le sens où il est double : il y a celui d’internet qui dénonce tout le monde et celui de la réalité qui est agréable et combattif.


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 2 commentaires




    Pierre-Marie Payet dit « Amalek » : https://wiki-dissidence.org/amalek-pierre-marie-payet/ | Quand quelqu'un censure les réfutations de ses erreurs c'est mauvais signe. Je ne veux pas vous mettre dans l'embarras et si vous rejetez ce commentaire je ne vous en tiendrai pas rigueur, mais pour ma part j'estime qu'il n'a pas la droiture d'un homme honnête. Et son étrange manière d'être catholique le met souvent à côté de chrétiens qui sont talmudisés ou cabalistes inconsciemment mais gravement. | Payet : je passe.


    Répondre

    […] Dans notre réponse à Amalek, nous avions dit que nous étions partisans tout au plus d’un «…, c’était en tout cas la posture héritée de Deus Vult et de Joseph Merel, que semble défendre aussi la Revue Éléments dans cet autre article. […]


    Répondre