• En Vendée, une sombre affaire de pédomanie mouille nouvellement la FSSPX



    Deux siècles continuels de « Shoah » silencieuse pour les vendéens.

  • Affaire de Maillard et milieu « tradi » :

    Il est toujours désagréable et pénible d’évoquer ces sujets licencieux, mais il faut bien parfois que les choses se sachent :

    La problématique commence donc dans le prieuré FSSPX de Saint-Louis-Marie-Grignon-de-Montfort à Angers et concerne l’abbé Pierre de Maillard qui y exercé son « sacerdoce » depuis 1 an (après avoir passé une dizaine d’années en Vendée à la chapelle de Notre-Dame-du-Rosaire) avant d’être rattrapé par ses histoires et définitivement chopé par les « autorités compétentes » si l’on peut dire (Police nationale)… L’affaire le concernant éclate en date du 9 et du 11 juillet 2020, lorsque des enquêtes judiciaires sont ouvertes contre ses  « présumées agressions » contre des mineurs, mais bien après ses basses besognes. À ce jour, 19 victimes sont décomptées et nous en savons plus grâce à une d’entre elles qui a osé rompre le silence en témoignant ce qu’il lui était arrivé. Et à partir de cette date, le prêtre a disparu pour être gardé à Montgardin, véritable prison dorée de la  Fraternité, car c’est ici qu’elle place ses « déviants » que ce soit en matière de mœurs ou de « doctrine » et éventuellement ses retraités… Ce qui ressemble fort à une ex-filtration pour le cas de l’abbé de Maillard. Toutefois, dès lors que des journalistes se sont penchés sur son cas, soit environ un mois après les faits, le prêtre en question s’est fait gauler. C’est seulement le 12 octobre que la garde à vue le rattrapera et que sa détention commença le 14 octobre, soit dans la foulée.

    La hiérarchie l’a ainsi couvert et dans un premier temps, les prêtres locaux, en commençant par ne rien dire à personne. Pis, quelques mensonges éhontés ont été professés en faisant croire à une surprenante et soudaine mutation, et ce, pendant plus d’un mois auprès des pratiquants. Une double quête a même été organisée dans le temps à cet effet en soutien aux deux prêtres mutés dont l’un est notre coupable et l’autre, l’abbé Radier, qui, ironie du sort, a aussi été radié. Le fait de changer la composante avec plusieurs prêtres en même temps relève d’une simple stratégie de discrétion : il s’agit d’une « opération camouflage » classique, pour que les choses soient moins sues et paraissent moins étranges.

    Également, l’été dernier, un graffiti environnant le prieuré a surtout contribué à alerter les familles des paroissiens : « (…) Marie sauve les petits enfants » pouvait-on lire (PS. nous possédons la vidéo entière de ce badigeonnage effectué le 22 août dernier, lors de la fête du cœur immaculé de Marie). Croyez-Nous, tous ces rappels ne sont pas si exhaustifs quand nous tombons sur d’autres sources externes à ce site…

    Que les compl-autistes se tiennent, l’abbé de Maillard – qui n’avait certainement pas la vocation -, eut pu être un « infiltré » comme un simple dégénéré comme il en existe à foison de nos jours, nonobstant, dans un cas comme dans l’autre, rien ne changera aux dégâts causés aux victimes (enfants et familles des victimes). Il semblerait que les petits vendéens continuent de se faire détruire deux siècles après, mais cette fois un peu plus salement encore…,  c’est chose effroyable !

    -*-

    Pour en venir au manque de réaction dans le milieu, il faut savoir que cela fait une bonne semaine que l’abbé Pierre de Maillard est arrêté, néanmoins personne n’en parle et continue de faire style de rien. Aucun site, excepté ceux de Medias-Press-Info et de La Porte Latine (tout en restant complaisant), n’a osé évoquer même neutralement cette actualité. Si les autres vitrines restent aussi silencieuses à ce stade, c’est peut-être parce que les tenants préfèrent être les complices indirects et faire en sorte que l’hémorragie ne cesse jamais et pour rien au monde… ?

    Pour les plus curieux, voici l’article inattaquable et le plus complet à ce jour, il est rédigé dans l’idiome anglais. Ici, rappelons que si le site « ChurchMilitant » est bien que tenu par des Ecclesia Dei (droite conciliaire), cela ne change en rien la donne, le problème demeure toujours en soi. Et comme le prouve cet événement malencontreux, la concupiscence ne frappe pas seulement les modernistes – de même qu’elle frappe chaque individu ici-bas -, et il n’y avait d’ailleurs aucune raison à ce que ça soit le cas contrairement à ce que certains « tradis » affirment !

    Cette affaire de pédomanie est différente des précédentes pour deux raisons distinctes : 1) La première raison qui diffère est que, pour une fois, un supérieur s’est senti contraint d’en discourir face caméra, nous avons nommé l’abbé de Jorna. Il y a préalablement dû avoir un séisme provoqué par certains fidèles (naguère, pléthore d’entre eux ne méconnaissaient pas ce genre d’affaires propres à la « structure »…), ce qui a placé leurs représentants au pied du mur et dans l’obligation de parler, en quelque sorte. 2) L’autre raison, qui a un caractère plus aggravant encore, est la complicité malséante susmentionnée, notamment des prêtres locaux, qui depuis ont dû réaliser un « demi-tour » net comme nous le constatons sur France 3.

    Notre compassion et Nos prières iront en priorité aux familles touchées par ces péripéties infamantes qui ont ruiné leurs vies respectives.

    Petit historique :

    En effet, ce n’est pas la première fois que ces ignominies s’accumulent dans ce milieu qui a récemment fêté son cinquantenaire (voir « Le livre noir de la FSSPX rédigé par des journalistes ayant enquêté sur les affaires judiciaires d’époque).

    Il est certes difficile de contrôler les tentations de tout un chacun et ceci est valable partout (Éducation nationale, mosquées et synagogues comprises, etc.), mais si déjà la FSSPX du temps de Mgr Lefebvre n’avait pas cherché à faire nombre (dans l’idée : afin de faire rendre gorge au Vatican moderniste croulant sous l’effet d’une vague intégriste) en acceptant tout et n’importe quoi, dont les efféminés, l’hémorragie aurait été plus limitée et traitée plus honorablement. De surcroît, cette idéologie du nombre – soit, la quantité primant sur la qualité ! -, portait par les lefebvristes, trahi un esprit démocratique et libéral manifeste quoiqu’ils s’en défendent.

    Depuis toujours, et cela est compréhensible, voire même assez naturel et louable du reste, la FSSPX protège systématiquement ses clercs (quoique Mgr Williamson fut lâchement abandonné au sujet des « chambres à gaz nazies » du temps de Mgr Fellay au gouvernail de la Frat) ; ce qui est bien plus critiquable en revanche, c’est encore l’absence de tri en son séminaire.

    Entre surnaturalisme déplacé et faillibilisme :

    Un autre souci est celui du combat de fond, qui retiendra notre attention sur deux points précis :

    Effectivement, commençons par extirper tout délire surnaturaliste – confinant à la pathologie chez certains « frateux » – en établissant la notion grecque et réelle de l’homme complet rétabli dans son être naturel et surnaturel. Bien que le cœur de ces fidèles balance souvent en politique entre une miraculeuse « sainte Ampoule de Clovis » et, faute de mieux, du crypto-gallicanisme sauce Action française…., disons le : il est permis de subjuguer une femme dans un certain cadre et hors mariage, y compris chez les catholiques, alors n’écoutez guère ces toucheurs de gosse en puissance (si ce n’est pas en acte !) de « surnaturalistes » dégénérés déconnectés de l’ordre naturel – qu’ils soient clercs ou laïcs, peu nous en chaut.

    La « Fraternité de Mgr » (sic) – qui parfois se prend pour plus pure que pure – devrait mettre de l’eau dans son vin – même si in vino veritas... Elle n’est pas plus pure dans la pratique qu’une autre structure « tradie » et encore moins dans son curieux raisonnement théologique et ecclésiologique consistant 1. à reconnaître en tant que Pape un homme qui ne l’est pas (car dispensant un enseignement « magistériel » contradictoire qui ne saurrait être entouré du sceau de l’infaillibilité pontificale), tout en prétendant 2. pouvoir lui résister et en toute légitimité (or, on ne désobéit pas au Pape en tant que catholique, c’est le catéchisme le plus élémentaire qui nous le dit et même – comble du comble – S.S. le Pape saint Pie X !).

    Un antécédent assez parlant pour en terminer avec ces horreurs :

    Également, mentionnons la famille belge des Peteers, qui était anciennement des #fullFrateux. C’est que l’un de leurs gamins a subit des attouchements de la part de l’abbé Abbet, alors missionné au prieuré de Bruxelles, et la FSSPX, à l’époque, n’avait rien trouvé de mieux que de dénier et de calomnier cette famille en la traitant de menteuse et en dénonçant le fait qu’elle se soit ralliée à un diocèse suite à ces méfaits (ce qui se comprend hélas, soit dit entre nous !). Cf. L’affaire Peeters est plus ancienne, mais la famille a décidé de témoigner l’été dernier.

    Pour un Henri de la Roche Jaquelein, combien de De Maillard là-bas ? #AristocratieVendéenne


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 12 commentaires




    "le Livre de Gomorrhe", par Saint Pierre Damien dénonçant l'infiltration homosexuel dans l'Eglise catholique https://www.scribd.com/document/372238636/le-Livre-de-Gomorrhe-par-Saint-Pierre-Damien-denoncant-l-infiltration-homosexuel-dans-l-Eglise-catholique#from_embed commentaire de Randy Engel sur le livre de Saint Pierre Damien "Livre de Gomorrhe" https://www.scribd.com/document/372238644/commentaire-de-Randy-Engel-sur-le-livre-de-Saint-Pierre-Damien-Livre-de-Gomorrhe#from_embed "Nous avons fait entrer dans l'organisation catholique quelques-uns de nos enfants avec des instructions formelles de travailler d'une façon plus efficace à la rupture de l’Église catholique, en créant des scandales dans son sein. Nous suivons ainsi le conseil de notre Prince des Juifs qui nous a si sagement recommandé : "Faites de vos fils des chanoines afin qu'il puissent détruire l’Église." ... Mais l’Église catholique vit encore ... Il faut que nous la détruisions dans le moindre délai et sans la moindre pitié. Presque toute la presse du monde est entre nos mains : encourageons donc d'une façon plus violente la haine mondiale contre l’Église catholique." propos tenus en 1936, à Paris, par le Suprême Conseil de la secte judéo-maçonnique des B'nai B'rith (source : Catholic Gazette)


    Répondre

    Prudence cependant, regardez comme ce mode de pensée est catastrophique et ultra perché quand il s’enfonce jusqu’au bout de sa logique : https://news.oddr.biz/la-fraternite-sacerdotale-saint-pie-x-protectrice-des-pervers-et-predateurs-pedomanes/3589.html #FSSPXstructureNaziePédocriminelle.


    Répondre

    Le bon rite de toujours a été administré. La communauté des croyants est sauve.


    Répondre

    Peut-on savoir quelles sont les causes de la radiation de l'abbé Radier ?


    Répondre

    Absolument, l’article ne l’a pas précisé, mais on pouvait le déduire. L’abbé Radier n’a strictement rien fait de mal (he did nothing wrong comme dirait l’alt right américaine à propos d’Hitler pour troller !), c’est simplement que muter deux prêtres en même temps est moins soupçonneux vis-à-vis des fidèles. Seul l’abbé de Maillard est un dangereux coupable.


    Répondre

    Bonjour. Vous dites que l'article le plus complet et le plus exact sur ce sujet est celui de Church Militant, mais vous ajoutez qu'il est en anglais. Inexact. Church Militant en a publié une version française: www.churchmilitant.com/news/article/un-pretre-pedophile-de-plus-a-montgardin Si vous avez envie de diffuser cette URL... Church Militant publie d'ailleurs ses propres traductions françaises de certains de ses articles concernant la FSSPX (section française au bas de la page): www.churchmilitant.com/news/article/sspx-complete-coverage


    Répondre

    Effectivement, j’étais au courant de la tradition de cet article. Le site se donne un caractère plus ou moins international, mais il est bien anglophone de base.


    Répondre

    Oui, Church Militant est un site états-unien et anglophone, c'est bien entendu. Ils ont réalisé et publié quelques traductions françaises récemment, toutes au sujet de la corruption morale dans la FSSPX, visiblement pour toucher un public plus large. J'ai simplement donné l'URL qui regroupe (au bas de la page concernée) toutes leurs traductions françaises pour ceux qui ne lisent pas l'anglais et voudraient en savoir plus sur les dessous que Menzingen ne révélera évidemment jamais. Merci à Intégralisme organique pour son propre article, bien instructif.


    Répondre

    Cher Florian, Pourriez vous développer ce passage: Bien que le cœur de ces fidèles balance souvent en politique entre une miraculeuse « sainte Ampoule de Clovis » et, faute de mieux, du crypto-gallicanisme sauce Action française…., disons le : il est permis de subjuguer une femme dans un certain cadre et hors mariage, y compris chez les catholiques, alors n’écoutez guère ces toucheurs de gosse en puissance (si ce n’est pas en acte !) de « surnaturalistes » dégénérés déconnectés de l’ordre naturel – qu’ils soient clercs ou laïcs, peu nous en chaut. En particulier 1. Qu'appelez vous subjuguer une femme ? Quelle est l'opinion de vos contradicteurs à ce sujet ? 2. Que pensez vous de la Sainte Apoule de Clovis ? 3. Etablissez vous clairement un lien entre pédomanie et surnaturalisme, comme le suggère la dernière phrase ? En vous remerciant d'avance, Alexandre


    Répondre

    Bonjour Monsieur, Par « subjuguer », on entend plaire à quelqu’un par ses qualités propres. Du reste, lisez la définition du dictionnaire, je n’invente rien. Si le naturalisme philosophique est une erreur grossière pour un catholique, celle surnaturaliste nous est plus pernicieuse, car elle se drape des vertus de la religion. Or, on n’échappe pas au revers de la nature lorsqu’on la nie. La foi sainte se greffe sur une nature saine (héritage « païen », mais surtout réel et universel). Autrement non, je ne dirai pas que le surnaturalisme mène forcément à la pédomanie, mais en revanche que c’est une piste à étudier. Les passages courts sont toujours percutants et paraissent ainsi plus brutaux. C’est juste que… comment ne pas en avoir gros sur la patate avec la multiplication de ce genre d’affaires ?! Merci pour vos questions qui permettent de clarifier mon propos. Bien à vous.


    Répondre

    Merci pour votre prompte réponse ! Si je vous suis, certains hommes, empêchés de rencontrer des femmes à cause de doctrines trop sévères en la matière de la part de la FSSPX, auraient été plus ou moins forcés d'aller au séminaire. Et de cette frustration naitraient quelques fois des déviances comme la pédomanie. Ai-je bien compris ? A cela j'ajoute une question : pour les catholiques qui n'ont pas à leur disposition une communauté (comme la FSSPX ou autre), et qui chercheraient une femme pour se marier, quelle démarche recommandez vous ?


    Répondre

    […] Son édification discrète, mais principale, éducative donc, est l’œuvre des Stellamarines (dont l’association existait légalement depuis 1959). C’était une école basée sur l’instruction des enfants en difficulté scolaire afin de leur permettre, doucement, mais surement, d’avoir une éducation digne de ce nom. Voilà qui change des abbés de Maillard et consorts, issus de l’aristocratie dégénérée de Vendée. […]


    Répondre