• « Les enfants sacrifiés », compilation d’Hervé Ryssen



    En documentaire, le « pédo-satanisme » pour de vrai.

  • Ce petit article pour servir d’hommage à un auteur encore derrière les barreaux pour avoir tenu certains propos et rédigés quelques écrits (21e semaine de détention annoncée par Rivarol lundi dernier).

    Ainsi, pour changer un peu, nous vous invitons à visionner une réalisation choquante, gravissime et troublante. Lorsque l’écrivain susmentionné, aux qualités journalistiques indubitables, se chargeait d’une telle affaire, cela changeait des demeurés dénonçant promptement la présence omnipotente d’une élite pédo-sataniste mondiale. Comme si 100% des pantins des régimes occidentaux étaient composés de pédomanes – et autres pédocriminels – sans distinction aucune. A la limite, accuser Emmanuel Macron de gérontophilie se comprendrait, mais c’est “l’attirance” inverse qui est ici ciblée !

    Il s’agit d’une façon non habile et trop facile de jeter l’opprobre sur les républiques dites démocratiques qui imposent en bonne partie leurs pouvoirs sur le monde. Nos ennemis politiques méritent une critique bien plus détaillée, assassine et complète, plutôt que de les réduire à ces pratiques de détraqués objectifs.

    Le problème plus large est que le monde post-45 (antifasciste par essence), qui a pondu la génération maudite des boomers, a fait que, en seulement un demi-siècle, deux millénaires d’histoire civilisationnelle ont été balancés à la corbeille (Corneille avec !).

    En effet, qu’il y ait une action discrète ou non de la part de certains Juifs et de francs-maçons de haut-degrè ne dédouanera jamais complètement la complicité des quidams, dont la présence dans tous les corps intermédiaires, a pu faire en sorte que le globalisme perdure, pis, soit automatisé en roue libre durant tout ce laps de temps… !

    En revanche, pour ne pas tomber dans l’extrême inverse, c’est chose évidente que, nonobstant, parmi les grands de ce monde, certains s’abîment dans ce genre d’affaires sexuelles démontrant ainsi le fait d’être animé par le summum de la perversité. La perversité de s’en prendre à des innocents, en les exécutant et en pratiquant des rites liés au Démon.

    En France, les Cohn-Bendit, Frédéric Mittérand, Olivier Duhamel et Gabriel Matzneff, ont été découverts sur leur actes pédomanes, cependant rien n’indique ni ne confirme qu’ils soient athées ou satanistes avérés. L’accusation par cette contraction de “pédo-sataniste” devrait démasquer uniquement les cas réels.

    Il est bon de rappeler que ce travers innommable, bien avant de frapper le Vatican (qui de toute façon est conforme aux restes des ONG marxisantes depuis des  décennies), concerne davantage ladite judéo-maçonnerie ; et bien que même les traditionalistes n’y réchappent pas.

    Enfin, sachez que, surtout avec ces sujets-là : vous gagnerez à rester rationnel. Dans le cas contraire vous serez contre-productif, vous ne prêcherez qu’à des convaincus par vos outrances, ce qui ne formera que peu de gens en réaction (en plus de ne pas régler tous les autres soucis de société !), et ne nous aidera pas non plus à avancer véritablement en emportant l’adhésion des masses !

    PS. Ceux qui vont voir cette vidéo vont se rendre compte à quel point les femmes, à défaut de pouvoir biologiquement violer les hommes, coopèrent aux abus et les agressions sur les bambins ; elles agissent comme des proxénètes indirectes… Y compris sur ce thème, le féminisme “super-indépendant” (xptdr) a du plomb dans l’aile et fini en maxi-PLS intergalactique.

    Nous n’avons pas grand-chose à envier aux sacrifices rituels d’adolescents Incas (des temps païens) avec ce genre de déchéance absolue. La pratique de cette perversion demeure juste plus cachée et méconnue du grand public, mais elle n’est pas moins d’aspiration “religieuse” dans l’esprit de ses sectateurs déments !

    La bonté et la magnanimité ne servent à rien face à des ordures de cet acabit (pédocriminels de réseau), car c’est exactement comme dans la fable d’Ésope traduit par Chambry en 1927. Seul l’avènement puissant d’un régime souverain et néofasciste pourrait accomplir un violent ménage dans un avenir pas si lointain :

    LE LABOUREUR ET LE SERPENT GELÉ (ÉSOPE) :

    Un laboureur trouva dans la saison d’hiver un serpent raidi par le froid. Il en eut pitié, le ramassa et le mit dans son sein. Réchauffé, le serpent reprit son naturel, frappa et tua son bienfaiteur, qui, se sentant mourir, s’écria : « Je l’ai bien mérité, ayant eu pitié d’un méchant. »

    Cette fable montre que la perversité ne change pas, quelque bonté qu’on lui témoigne.

    -*-

    Voici le documentaire multilingue qu’Hervé Ryssen proposait lorsqu’il demeurait encore homme libre :

    Documentaire via BitChute : partie 1partie 2.

    Compilation d’Hervé Ryssen du 6 juin 2020 sous-titrée “Inceste, maçonnerie, kabbale, satanisme”.


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !