• Hold-Up augmenté : Pierre Barnérias nous régale d’un second uppercut



    Hold Up + prêt à troller tout l’espace francophone !

  • L’actualisation de ce documentaire est très pratique. La production est devenue plus rationnelle et convaincante encore : la touche Planète Choc est caduque, ce qui est positif. Le projet est complet, il y a des aspects journalistiques, juridiques, psychologiques et médicaux dedans et la réalisation montre plus conséquemment ce qui s’est passé dans les écoles, dans les rues et chez les politiques. On ne perd pas son temps à se faire une piqûre de rappel !

    De plus, il pourrait y avoir deux tonnes d’excréments dans ce contenu, peu importe le fond, dans le sens où ce deuxième tour risque d’empêcher les enfumeurs et achetés de tout bord, mais vrais technocrates, de s’endormir sur leurs deux oreilles. La précédente version est estimée entre 3 et 7 millions de vues en confondant tous les fichiers visionnés et supprimés.

    Klaus Shwab, Bill Gates, Jacques Attali, Laurent  Alexandre, les GAFAM et leurs caprices de gamins sont dénoncés, c’est désormais un incontournable. Ces gens font parties de ceux qui redoutent les théories du complot, et son pendant supposé le populisme, tout en faisant absolument tout pour que l’on y croie tous massivement à cause de leurs énormités et de la transparence de leurs actions. C’est pareil avec les principes philosophiques transhumanistes choquants qu’ils véhiculent.

    Aux archi-complotistes (qui ont un goût prononcé pour la sédition permanente), adeptes de « complots dans le Complot » : dites-vous bien que le Système ne prendrait pas le risque de produire quelque chose de ce type « sous faux drapeau ». Le faire engendrerait trop de problématiques, de séditions et de désobéissances non souhaitées. Et si les technocrates pouvaient imposer leur tyrannie sans résistance aucune, ce serait évidemment le rêve.+

    En effet, une preuve supplémentaire est que la chaîne YouTube du projet de ce film se fait régulièrement censurer ses vidéos en attendant la mise au tombeau définitive. Ce bon gaulois n’a pas fini de troller son monde ; je suis curieux de voir si les médias vont se faire silencieux cette fois-ci pour éviter la flambée. 😉

    Les gens libres et honnêtes ont toutes les cartes en main pour comprendre ce qui se passe aujourd’hui dans le monde. L’actualité internationale traitée par Aube Digitale a ceci de très intéressant. Il n’y a pas que du mauvais dans notre monde moderne et rien n’est perdu à l’heure actuelle. En outre, la biopolitique du coronavirus nous « vaccine » contre la mondialisation forcée.

    Quant aux éternels débiles et autres crédules, qui nous ont méprisés pendant des décennies par « antifascisme » primaire, qu’ils morflent bien en étant assignés à résidence et masqués, ça leur fera peut-être les pieds…

    PS. Dans les bonus, Jean-Marie Bigard nous révèle que Macron a pris le protocole Raoult contre la covid-19 : laul.

    Réaction d’Intégralisme Organique au premier format.

    Lien Odyssee complet + bonus

    Annonce :

    Interview de Pierre Barnérias, réalisateur de Hold-Up + la version
    augmentée et actualisée du film Hold-Up.

    Propos recueillis par Hippolyte Duchatelet.

    « Pourquoi ressortir Hold-Up alors qu’il a été déjà vu par plusieurs millions de personnes ?

    Je ne ressors pas Hold Up. Je le sors. Le film est sorti le 11 novembre 2020 et a été censuré le 12 novembre. J’essaie juste de le sortir normalement et le mettre sur un site sécurisé afin que tout le monde puisse avoir la possibilité de le voir dans sa version définitive. Le film, qui a été vu sans doute des millions de fois sur les réseaux sociaux, était une copie de travail non définitive envoyée le 6 novembre à tous les participants du film et aux 5000 souscripteurs d’une campagne de crownfunding. Ai-je le droit de vouloir juste finaliser ce film, 3 mois après l’hystérie médiatique qui a suivi sa sortie le 11 novembre et sa censure inexplicable le 12 novembre ? Nous en avons profité pour l’actualiser avec des nouvelles infos inédites qui espérons feront bouger les lignes.

    Deux des participants du film ont demandé à être retirés du film ? Les avez-vous retirés ?

    Oui. J’ai toujours eu un profond respect des personnes. Ces dernières, et je peux les comprendre, n’ont sans doute pas pu supporter le lynchage dont a été victime ce film. Contrairement aux 36 autres participants du film dont 2 prix Nobel et 7 professeurs sans compter tous les médecins et personnels soignants.
    Dans le milieu de la télé, je suis sans doute un des rares réalisateurs et producteurs à avoir envoyé son film avant diffusion à tous les participants pour avoir leur validation. C’était le deal. Je l’ai respecté.

     

    Qu’est ce vous cherchez en remettant ce film à l’affiche ?

    Rien. Ce film a été juste un pas de côté pour tenter de pallier l’absence d’informations sur cette crise historique et planétaire. J’ai essayé d’y répondre avec un maximum d’objectivité. Les trois-quarts des informations, je les ai découvertes en réalisant ce film.

    Par exemple ?

    Comme par exemple l’existence d’un Great Reset du forum économique de Davos ou le militantisme effréné de Jacques Attali pour la réalisation d’un gouvernement mondial ou encore dernièrement avec les ciseaux Krispr qui entendent nous bricoler l’homme du XXIe Passionnant et intriguant.

    Une suite à Hold up ?

    L’actualité nous le dira. Pour l’instant, j’ai arrêté 2 films pour répondre à cette absence d’infos. Et pris 9 mois de retard ! Mais cette expérience m’a beaucoup appris notamment sur la manipulation des masses par une information biaisée et malhonnête.

    On vous a accusé de manipuler les propos du Dr Alexandre en les sortant de leur contexte pour faire pleurer la sage-femme ?

    Demandez à la sage-femme si, après coup, elle s’est sentie manipulée. Quant à moi, pour faire ce film, j’ai visionné quelques heures de conférences du Dr Alexandre avant de mettre ses propos. Le mépris qui s’en dégage ne vient pas de moi. Et je vous invite vraiment à visionner ses conférences, notamment celle citée dans le film. Le transhumanisme de monsieur Doctissimo est connu des hautes sphères. Pour moi, cela a été aussi une découverte. Passionnant également.

    Votre point de vue de réalisateur de documentaire long métrage ?

    Je souhaitais 1/ réhabiliter le virus dans ce qu’il est et non dans ce qu’il est devenu par les manipulations de l’homme. On devrait exiger un moratoire sur les laboratoires P4.

    Et 2/ je voulais questionner mes spectateurs sur la dématérialisation de nos sociétés et la disparition de la monnaie liquide à travers ce film, qui arrivent à grand pas… »

    Hold-Up – Le Film.

    « Pas de complotisme, goy ! » Jean-Mainstreamin.

  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !