• « Hold-Up », le film documentaire d’opposition sur la covid-19



    Faites-vous votre idée en homme libre. #Jean-Franc

  • De« (…) Car nul n’est obligé de s’y soumettre ! C’est l’heure des choix. Pour exister, un manipulateur a besoin d’un manipulé, tout comme un maître d’un esclave. Est esclave celui qui y consent. Allons nous consentir, allez vous consentir à vous soumettre ? (…) »

    France Soir

    « Je pense qu’Hitler ne le disait pas si ouvertement ». #JeanneŒustrogènes

    Mise au point : lorsque nous dénoncions précédemment l’état d’esprit dogmatique du « complotisme » (et sa littérature) sur ce site, nous parlions bien de cette mentalité peu scientifique, se contentant à peu près de tout et de n’importe quoi pour fonder ses dénonciations propres aussi délirantes que farfelues [ex. : Samuel Paty n’a pas été décapité, Hervé Ryssen n’est pas en prison, les reptiliens dirigent le monde, le Moyen-Âge n’a pas existé, Charlemagne était un inverti juif et arabe (« sic » doublé de « lol »), etc.]. En revanche, ajoutons que le monde est devenu si fou que certaines théories « conspi » se rapprochent maintenant des réalités.

    Remarquons que toute la classe médiatique fait de même – sans jamais s’en rendre compte ! -, elle ne s’embarrasse pas de la précision nécessaire, néanmoins elle prend parti et en sens inverse ! À la différence près que ces journaleux eux – ultra-majoritairement gauchistes, sans caractères, sans goûts et anthropologiquement faibles -, sont évidemment du bon côté du couteau et deviennent ainsi fort répressifs. Ils se contentent donc de répéter la logorrhée habituelle afin de conserver leurs salaires de privilégiés à cinq chiffres.

    Nous préférons à cela, et de loin, les gens honnêtes qui luttent « bénévolement », par amour de la vérité, du bien et de leur peuple. De surcroît, le monde médiatique récolte l’inverse de l’effet escompté : les gens ont encore plus envie de découvrir cette boîte de Pandore !

    Avant d’être dans l’affirmatif, purement et simplement, mieux vaut avoir des informations tangibles, vérifiées et vérifiables ; déjà pour ne pas induire en erreur, ensuite pour éviter de passer pour un barjot guignolesque. Ici, c’est pratique, car dans ce documentaire, ce sont des professionnels – soit des personnes qualifiées – qui sont interrogés.

    Quelques propos sont parasités par un mélange doctrinal de marxisto-démocratisme, mais qui donne parfois au final un « populisme » de bon aloi en ces temps qui s’annoncent difficiles.

    Nous dirions ce que nous pensons de la réaction au Covid-19 dans les plus brefs délais. Toujours est-il que la dérive totalitaire/tyrannique des États européens de l’Ouest – sous apparence médicale – est bien plus à craindre que les virus en eux-mêmes (et ce mix curieux entre le rhume et la grippe pareillement !). Idem concernant l’opération de destruction économique en cours : d’autres vies vont être détruites… !

    Nous noterons ces quelques points négatifs dans la vidéo avec la présence d’un sentimentalisme excessif (ça ressemble parfois à un « doc » peu sérieux de Planète Choc sur les Iluminati) ; de même, une intervenante n’a pu s’empêcher de faire de la reductio ad hitlerum – chose permettant de donner le gage ! – osant faire une comparaison entre la situation actuelle et le « nazisme ». Nonobstant, Nous ne nous souvenons pas que, sous le IIIe Reich d’Adolf Hitler, tous les commerces aient été fermés de force en Europe, et que les gens n’avaient plus le droit de respirer correctement dans les rues… (?)

    En vérité, il serait plus juste de parler d’une UE-RSS en devenir… ! D’ailleurs les perdants de l’histoire gagnent souvent culturellement – ou au moins relativement – sur leurs vainqueurs (sauf en cas de génocide) : songez à la domination intellectuelle de la Grèce sur Rome – pourtant vaincue militairement par celle-ci ; idem pour l’Occitanie médiévale vis-à-vis de la France septentrionale, l’Afrique décolonisée sur la France, ou encore le bloc soviétique par rapport à l’Occident démocratique, la doctrine autoritaire de Maurras dans la 5ème république gaullienne, etc.

    Cela étant dit, c’est un incident qui n’aurait pas dû avoir lieu d’une certaine manière. Des millions de gens vont voir ce reportage, il va avoir donc une certaine influence, ainsi n’hésitez pas à prendre connaissance du contenu ne serait-ce que pour ça.

    Enfin, ne faites pas vos fines bouches et sachez profiter, pour rire un bon coup, des « analyses géopolitiques » lourdes d’Abdel-Kader et de Jean-Mouloud, les taxis parisiens : « Pénurie de masque ? Wesh, ici c’est le Sri Lanka #KouZin ? Balec. ». #FranceParallèle

    Σ

    Quelques liens (cliquez dessus pour visionner) : LYBR-UpToBox –Odyssée-We-Transfer –RR –BitChute

    « La pandémie de la Covid-19 a donné lieu à des échanges contradictoires entre médecins, spécialistes, professeurs, hommes politiques et experts, le tout orchestré et alimenté par le feu nourri des médias. Les scientifiques se sont ainsi retrouvés discrédités avec notamment l’affaire du Lancet. Le Conseil scientifique, censé piloter cette pandémie, est ouvertement accusé d’incompétence et d’arrogance, preuves à l’appui. Et nous dans tout ça ? Que penser ? Que faire avec toutes ces informations ? Qui croire ?

    Ce sont les questions auxquelles le documentaire HOLD-UP tente de répondre en partant à la rencontre de soignants, chercheurs, experts, juristes offrant une autre lecture sur cette crise sans précédent et dénonçant une batterie de mesures gouvernementales jugées inefficaces pour la plupart.

    « Ce qu’il y a souvent de plus difficile à apprécier et à comprendre, c’est ce qui se passe sous nos yeux.» – Alexis de Tocqueville

    Depuis l’éclatement de la crise du coronavirus en mars 2020 et face au nombre restreint de lits de réanimation en milieu hospitalier, le gouvernement français proclame l’état d’urgence sanitaire et assoit son autorité à grand renfort de mesures liberticides : confinement, attestations de déplacement obligatoires, couvre-feu, amendes pouvant avoisiner les 3750 euros et peines de prison allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement en cas de non respect des règles.

    D’un point de vue économique, ces mesures ont pour conséquence la fermeture de 400 000 PME et la précarisation de 4 millions de français, 1 million d’entre eux risquant de rejoindre les rangs des 10 millions de français vivant d’ores et déjà en deçà du seuil de pauvreté et des 900 000 personnes sans domicile fixe.

    Que dire de ces mesures pour une épidémie dont le taux de mortalité actuel est établi à 0,15% et touchant principalement les plus de 65 ans affectés par la comorbidité ?

    Saisis par l’urgence de la situation, le réalisateur Pierre Barnérias (TPROD) et le producteur Christophe Cossé (Tomawak) décident de s’atteler à la production du documentaire HOLD-UP, dévoilant les erreurs commises par les plus hautes instances publiques et questionnant les fondements mêmes de nos libertés et l’avenir qui nous est réservé si nous restons impassibles face à ces dérives politiques.

    « Il faut bien se figurer que la privation de nos droits, de nos libertés, de nos choix est un hold-up. Nous aurions pu l’intituler « Coup d’Etat ». » – Christophe Cossé

    A terme et dans un souci de diffuser ce film citoyen au plus grand nombre, TPROD & Tomawak s’engagent à mettre ce film en accès libre sur différentes plateformes web.

    Pour ce faire, les 2 sociétés lancent une nouvelle campagne de soutien financier sur la plateforme Tipeee afin notamment de financer l’extension des droits d’utilisation d’images d’archives et de musiques sur différents supports, l’adaptation du film en différentes versions étrangères (anglais, espagnol, italien, allemand), les frais de montages supplémentaires et les frais de sortie. (…) »

    Project Hold-Up


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !