• Échanges vifs entre le néo-Parti de la nation occitane et Florian Rouanet



    Les régionalistes biscottes : du Étienne Chouard délavé et sidaïque.

  • A/C) Présentement, voici un exemple type de faux héros – mais de vrai zéro – probablement « fonctionnaire » occitaniste baignant dans le vide, dans le néant, et dont la seule occupation est d’être reconnaissant, d’être gré, envers cette république dégénérée pour l’avoir tiré des égouts soixante-huitards dont il n’aurait jamais dû émerger ! Décidément, ces gars n’en sont pas à leur premier essai, car depuis l’époque du blogue France Nationaliste, ils me cherchaient déjà des noises…

    Constatez par vous-même la stérilité du « Parti occitan » d’aujourd’hui via nos échanges politiques effectués sur la plateforme de Facebook. 

    « Dans une démocratie la liberté d’expression est un principe sain et au nom de ce même principe il est sain que vous sachiez qu’à la lecture attentive de votre site intitulé “Intégralisme organique … pour un humanisme chrétien”, le Parti de la Nation Occitane ne mange pas et n’a pas envie de manger de ce pain là. »

    « Pour nous la liberté d’expression n’est pas un fantasme, c’est un principe qui s’applique à tout le monde, aussi bien à vous qu’à nous ou tout autre groupe de pensée. C’est à chaque individu et à chaque groupe de se faire sa propre opinion. Dans l’Occitanie que nous souhaitons pour aujourd’hui et pour demain il y a vous, il y a nous et il y a une multitude de groupes de pensée qui sont légitimes à penser ce qu’ils pensent. Pour nous la démocratie ce n’est pas la pensée unique ou le Parti unique. »

    « Nous ne vous décrivons pas une auberge espagnole occitane, nous vous décrivons une Occitanie telle qu’elle est avec des occitans d’origine et des occitans d’adoption qui ne sont ni des “dégénérés” ni des “médiocres”. Ce sont des êtres humains avec leurs qualités et leurs défauts. Certains de ces occitans d’adoption se font les ardents défenseurs de la langue et de la culture occitane. Beaucoup plus d’occitans d’adoption seraient du côté de leur nouvelle patrie, si les occitans d’origine cessaient de se croire politiquement français alors qu’ils ne le sont pas culturellement. »

    « Oui vous avez le droit d’être du côté du révisionnisme concernant la seconde guerre mondiale. Nous en tant que Parti de la Nation Occitane, nous avons le droit et surtout le devoir de dire haut et fort que nous combattons cette idéologie et que nous ne serons jamais de ce côté là. »

    P.N.O. (Parti Nationaliste Occitan, avec sa page Facebook, courant février 2020).

    -*-

    B/C) Il faut savoir que ce mouvement a subi une évolution similaire au Front national devenu Rassemblement national. Cela peut s’expliquer de diverses manières, notamment par le pullulement d’après-guerre composé de gens avides, médiocres et non formés politiquement, qui ne veulent pas mettre leur peau au bout de leurs idées. Sans compter le verrouillage des différentes structures militantes qu’elles soient régionales ou patriotiques par cette même gente…

    Dans les temps jadis, ce parti s’opposait à l’Union européenne, à l’immigration massive (des gens du Nord en direction du Sud également), etc. Le parti se voulait original, « ni de droite, ni de gauche » (situé curieusement entre l’anarchisme et Charles Maurras si l’on peut vulgariser la chose…) et il cumulait à la fois quelques éléments nationaux et sociaux dignes d’intérêts. Que l’on soit pour ou contre ces positons n’est pas le sujet direct, cela est juste pour vous montrer « radicalité passée » de ce parti. Cependant cela, c’était du temps de son théoricien,le brave François Fontan, et c’est ce qui m’empêche d’être trop sévère avec eux (mais le parti est hélas microscopique et « politiquement correct » depuis…).

    Mes réponses – condensées en un bloc – envoyées suite aux message du PNO :

    1. Je m’étonne de tant de fantasmes : ce faux principe de liberté d’expression est bidon, déjà parce qu’il n’est jamais appliqué, ni même applicable en soi, et surtout parce que selon celui-ci pourrait permettre d’exprimer tant le vrai, le beau et le bien que le faux, le moche et le mal… Je suis plutôt pour l’expression dictatoriale du bon, du beau et du vrai. Ceci est un véritable chancre moderne avec l’inculture, l’athéisme, l’œcuménisme et le cosmopolitisme.
    2. Je sais très bien le fait que vous refusez tout impérialisme, qui ne pourrait être que maléfique selon vous (l’Empire Romain, Charlemagne, los conquistadores, etc : tous à la poubelle !).
    3. Je trouve votre fermeture d’esprit quelque peu contradictoire avec l’esprit démocratique que vous semblez professer.

    En effet, êtes-vous certain de me décrire là l’Occitanie et non l’auberge espagnole ? Qu’il y ait d’abord une place pour ses enfants que sont les occitans de souche, c’est entendu ; mais à quoi servirait de constituer un « pays d’Oc » rempli de dégénérés, de pièces rapportées et de médiocres ? Nous ne ferons que courir à notre perte, et ce n’est pas ce que nous voulons, ni vous, ni moi, du moins je l’espère.

    Que les informations et la connaissance passent en premier par le sujet lui-même est chose admise car évidente, mais l’esprit de chaque individu est appelé à être ordonné et à appréhender les réalités naturelles/sociales telles qu’elles sont objectivement, autrement : le projet est nul par trois fois ! Il ne s’agit même pas encore d’imposer « ses vues » par la force, mais d’avoir des vues justes en premier lieu.

    Par la notion de « liberté d’expression », j’espère que vous défendez au moins la « liberté de recherche historique » (dit révisionnisme) à propos de la Seconde Guerre mondiale ? Vous servirez au moins à quelque chose pour le coup… !

    -*-

    C/C/ Cela ne paye pas toujours d’avoir l’esprit ouvert et de ne se privé d’aucun échange… Le pire étant que l’individu qui gère la page doit être représentatif de la mentalité de leur ultime poignée de militants, assez âgés en moyenne de surcroît. C’est ce qui s’appelle cumuler le fait d’être un dinosaure tant génétiquement que doctrinalement… : une foule de gauchistes qui répondent comme des gauchistes, rien de plus. Encore des blancs parvenus et fragiles, comme le sont les légitimistes invétérés du forum Vive Le Roy, c’est toujours la même histoire, rien de nouveau sous le soleil !

    Dans leurs principes « ethnistes », il faut tout de même signaler qu’ils ont un problème avec la chrétienté ainsi qu’avec la notion d’impérialisme universel (ils accusent l’Église d’être de mèche avec l’étranger – d’être antinational – par sa volonté « à peine masquée » (sic) de vouloir (r)établir un Saint Empire chrétien universel). Ils n’ont aucune notion des échelons politiques humains et sociaux : ils sont paradoxalement les jacobins de l’Occitanie ! L’autre paradoxe chez eux est celui d’être sectaire tout en proclamant/considérant l’incarnation de la liberté d’expression à tout va (chouardisme ?) : ce n’est qu’une lubie supplémentaire du monde moderne ! Enfin, ils n’ont même plus conscience d’être essentiellement des « celtes romanisés », toute part gauloise a disparue de leur raisonnement par ressentiment virulent envers le Nord plus « franc », ce qui est faible et idiot comme raisonnement : effectivement, les pays d’Oïl ont aussi leur particularité à défendre !

    Les félibres du XIXe siècle avaient une autre dégaine quand même : l’excellence, la haute culture et la maîtrise des langues classiques et/ou néo-latines pour la plupart des hommes de ses rangs, etc. L’occitanisme moderne a certes été préparé par l’avènement du Félibrige, mais il est devenu plus politique et moins littéraire par la suite entre autres choses. Actuellement, nous devons considérés que la grande majorité des identitaires régionaux – semi-identitaires mais 100% cosmopolites – (excepté la Ligue du Midi ou quelques rares exceptions) sont de fieffés incapables, des fainéants et des vauriens pour 80% d’entre eux. Ils entrent unilatéralement en contradiction avec la défense identitaire de leur « petite patrie » et de ses intérêts matériels et immatériels immédiats.

    PS. Si ce Parti n’a pas renié certains de ses fondamentaux, alors pourquoi a-t-il renommé son nom en quelque chose de plus administratif, de plus laïc, de plus passe-partout, et surtout, de moins radical (Parti Nationaliste Occitan > Parti de la Nation Occitane…) ?!

    Le traumatisme par la #PLS astrale.

    Un occitan d’Occident !


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 1 commentaire




    Ce PNO est un idiot utile de plus qui sert sans le savoir (ou en le sachant) les intérêts et le plan des Européistes qui veulent la destruction de nos nations pour les remplacer par des grandes régions dites "autonomes". Il me semble que les nombreux travaux et livres de M. Pierre Hillard sur le sujet sont suffisamment clairs et explicites pour s'en convaincre. Dans les années soixante-dix j'ai connu ces thuriféraires "de la liberté d'expression occitane" qui faisaient fuir tous les touristes sous prétexte qu'ils étaient du "Nord" et se basant pour cela sur la terrible croisade des Albigeois et autres rappels historiques. C'est en agissant ainsi qu'on fomente des guerres civiles (ex Yougoslavie et Kossovo par exemple) et qu'on entretient la haine, attitude qui n'est pas sans rappeler une certaine communauté. Il n'y a rien de grand sans unité et les débats sur le sexe des anges font la joie de l'Ennemi qui lui sait très bien où il va et ne lâche pas l'affaire... Donc en total accord avec l'ami Rouanet dont je suis les actions et l'évolution depuis pas mal d'années. Viktor von Berg un lecteur savoyard de Rivarol et de Militant.


    Répondre