• Laurent Alexandre, le full boomer transhumaniste



    Ce mec a hâte de rejoindre le feu de la géhenne mdr.

  • Les internautes se moquent à foison de lui, ce qui est très drôle et jouissif, mais ils devraient le prendre un peu plus au sérieux, car avec lui, plus c’est gros plus ça passe !

    Il y a peu, M. Doctissimo, ce maxi-boomer, faux élitiste et king des condescendants, qui n’a connu ni la guerre ni le chômage, ne plaignait pas les jeunes étudiants en train de faire des queues alimentaires à rallonge en invoquant le malheureux chemin des dames de 1917 :

    Pour en venir à la conférence ci-dessous, notons que l’intelligence artificielle injectée dans le cerveau de ces boomers sauvera peut-être cette génération maudite (à la limite elle a réussi à démocratiser la demi-culture), et elle deviendra nationaliste comme tous les peuples de la terre. Ils pensent régler tout avec ça, alors qu’ils ne feront que se créer de nouveaux soucis ingérables (guerres intellectuelles internes entre autres).

    Blague à part. Son projet est clairement satanique. Il correspond à toutes les définitions de « l’homme se faisant créateur à la place du Bon Dieu », « la quête de l’immortalité ». C’est ici qu’il dénonce les limites morales du « judéo-christianisme » (sic).

    Exactement comme avec le dernier boss de Stars Wars, Klaus Shwab, ce déglingot rêve d’une humanité 2.0 augmentée, mettant par là une fiction telle X-Files en PLS, avec projet d’implant dans le cerveau permettant d’obtenir la connaissance sans avoir besoin de les apprendre par les canaux traditionnels (études, lectures, réflexions, échanges sociaux, etc.). Il n’est pas seul dans ce bal, Google, Amazon et FaceBook aussi se mêlent de ce genre de choses : c’est là où ils doivent être pris au sérieux !

    Dans sa dialectique, les grands de ce monde (1%) sont les winners et tous les autres (99%), les losers. Le problème étant que les losers « ont une vie de merde, mais ne veulent pas crever pour autant » (Guignols de l’Info) et ils se révoltent même sporadiquement en arborant un gilet jaune par exemple (mouvement humain qualifié de « substituable »).

    Tout comme avec Jean-Davos, leurs mots – orwelliens et logomachiques – n’ont plus aucun sens et le cynisme dépasse les bornes : ces gens parlent de « sauver la démocratie » (à l’heure de la manipulation informatique), de « réduire les inégalités » (alors qu’ils se réjouissent de l’écart économique grandissant entre peuples et dirigeants) et disent défendre une nouvelle liberté (alors qu’ils veulent imposer et généraliser leurs nanosciences à tous)

    L’aspect positif de cette intervention est de pouvoir rationaliser sur le développement technologique en cours et de cerner une bonne fois pour toutes l’univers mental (ou leurs lubies…) des globocrates, mais aussi de comprendre à quel point l’Europe accumule du retard sur l’Amérique et l’Asie sur le monde de demain. Ils ne se cachent même plus d’être des apprentis-sorciers en parlant notamment de « bébé OGM » et de colonisation de la Voie Lactée par des milliards d’habitants (what ? Cheminade ne suit plus, ça va trop vite là…).

    Dans cette situation pré-révolutionnaire, la peur doit changer de camp. Le processus a déjà commencé en plus. L’avenir des 20-30 ans a été sacrifié, à eux de montrer qu’ils sont les pionniers du monde de demain. Vous ne perdrez pas votre temps en l’écoutant, cela a quelque chose d’effrayant et de passionnant à la fois :

    Informations


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 4 commentaires




    […] n’est hélas pas un délire. Nous avons relayé précédemment Laurent Alexandre qui parle de mélanger les cellules humaines et animales pour créer de nouveaux êtres (cela […]


    Répondre

    Il rêve, et ça sent le soufre, la nature n'est pas "high tech", elle est merveilleuse et ne nécessite pas de manipulation. Le monde selon lui est très contraignant. Il regarde trop de films. L'intelligence Divine est sans comparaison à l'IA. Sur que les médecins ne vont pas disparaitre avec tous les problèmes qu'ils vont générer avec toutes ces modifications.


    Répondre

    […] de rester neutre et fait le type qui reste en retrait -, j’ai nommé Luc Ferry, ou encore le relai du comique Laurent Alexandre, insupportable, fat et plein d’outrecuidance, mais qui n’en laisse pas moins de […]


    Répondre

    […] industrielle déjà établie à partir des travaux de Klaus Shwab, de Jacques Attali, de Laurent Alexandre, de Luc Ferry ou encore du combattant humaniste (et non transhumaniste !), Olivier […]


    Répondre