• L’organisation sociale tripartite des Celtes par Jean Haudry



    Nos ancêtres les Gaulois.

  • L’organisation tripartite de la société est établie selon le schéma suivant : ceux qui prient, ceux qui font la guerre et ceux de la classe laborieuse et reproductrice. Voilà une institution naturelle et universelle qui a traversé les siècles, rappelant à l’origine la conception sociale des Aryens (ou Indo-européens).

    Chez les Celtes, cela est un héritage direct pour les Français, et c’est donc à connaître. Il y a de nombreuses variantes de ce système tripartite dans le monde, système qui pareillement a existé chez les Germains, les Iraniens et les Indiens, et ce, de l’histoire des origines à la période médiévale. Cette conception du cosmos a survécu au Moyen Âge avec le modèle des oratores, bellatores et laboratores. Toujours est-il que ce système juridique s’est affirmé comme efficace et fonctionnel, en plus de relever d’une politique naturelle et hiérarchique en vue du bien commun, y compris dans des temps non éclairés par les lumières de la Révélation chrétienne (paganisme).

    « Les trois fonctions dans la société celtique. Nous retrouvons un terrain solide avec la société gauloise, divisée en druides, chevaliers et plèbe, selon le témoignage de César [in. La guerre des Gaules] ; tripartition fonctionnelle confirmée par celle de la plus ancienne société irlandaise divisée en une classe de druides (avec plusieurs sous-classes), une noblesse guerrière (flaith) et des paysans libres nommés « éleveurs » (bo aire), comme en Iran ; en Irlande aussi s’est ajoutée une classe d’artisans (aes dána). (…)

    La société celtique a trois classes fonctionnelles, comme on l’a vu, mais elle a seulement deux classes de naissance ou castes, puisqu’un fils de druide peut devenir guerrier et inversement ; la frontière de caste passe donc entre les deux premières classes fonctionnelles, l’élite et la troisième, dont Cesar note la situation d’infériorité. »

    Jean Haudry, Les Indo-Européens.

    Le prochain dossier ira de pair avec cette fierté nationale à tirer du monde antique, il traitera de ces premiers auteurs gaulois romanisés !


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 1 commentaire




    […] fierté nationale supplémentaire à connaître avec la société trifonctionnelle des Gaulois. […]


    Répondre