• Le fascisme orthodoxe et sincère, le TEST



    Faites le questionnaire, c’est rapide, stimulant et édifiant

  • Cela fait un an que votre serviteur avait réalisé ce test très « politiquement incorrect ». Voici le résultat qui était alors obtenu à la fin des 28 questions :

    « Vous êtes à 77 % fascistes, ce qui fait de vous un fasciste de bonne foi.

    Alors que très peu de personnes dans les démocraties occidentales modernes se qualifieraient de fascistes (et la plupart des personnes qui sont péjorativement appelées fascistes ne le sont pas en réalité), il semblerait que vous soyez néanmoins un vrai fasciste. Que vous vous appeliez ainsi ou non, nous sommes incapables de le dire, mais le fait est que vos opinions politiques sont, de manière vérifiable, plus proches des doctrines du fascisme que de celles du communisme, du socialisme, du conservatisme ou du libéralisme. Parmi vos réponses, il y a une prédilection indéniable pour les initiatives politiques faisant autorité et centrées sur l’État, dont on peut trouver des variantes (ou même des copies conformes) dans les manifestes politiques des fascistes actuels. Même en tenant compte du hasard et des points communs entre le fascisme et ces autres doctrines politiques, le fait est que vous êtes vraiment un fasciste. Maintenant, nous allons laisser à d’autres le soin de décider si cette valeur est une bonne ou une mauvaise chose. »

    Ce pourcentage et cette conclusion me suffisent amplement, je ne vais pas jouer les puristes du Duce, même si c’est ma personnalité politique préférée, ce serait ridicule de toute façon. Et depuis un siècle, même si l’Ordre naturel reste le même, les situations politiques ont tout de même passablement évolués.

    -*-

    En effet, si le fascisme est situé à un carrefour complexe entre le socialisme, le conservatisme et le libéralisme, ou encore qu’il mêle à sa juste mesure culture aristocratique et populaire, en ayant une curieuse balance entre centralisme (plus marqué en Italie afin d’unifier/de renforcer un État inexistant ou presque) et décentralisation, il relève bien d’une contre-révolution organique, en opposition à la subversion bourgeoise française de 1789 et de ses émules.
    En adoptant des éléments de chacune des philosophies politiques susnommées comme siennes, tout en en dénonçant d’autres aspects, le fascisme parvient à s’imposer comme une « quatrième façon » de voir les choses, de faire de la politique, et constitue une nouvelle voix, une doctrine politique d’Ancien régime réactualisée, pourrait-on dire.

    L’humanisme est universel, il s’adresse à tous les hommes. D’une certaine manière, le fascisme aussi est universel, en ce qu’il tend surtout à se réapproprier ce qui est particulier, la conscience et le respect de ses héritages tant culturels que raciaux (et ce, quelle que soit la race !). Pour faire un parallèle plus concret néanmoins, l’humanisme et le fascisme c’est redevenir soi-même par le beau, le bien, le vrai et la qualité.

    À votre tour, serez-vous un fasciste orthodoxe et sincère ?

    Le test est basé sur les travaux d’analyses d’Emilio Gentile sur par rapport aux idées de Benito Mussolini, dès les alentours de 50 % vous deviendrez un « crypto-fasciste », en acte et dans quelques positions objectives, ce qui est vite fait, car la population est naturellement attirée par l’ordre et l’instinct de conservation. Et ce serait déjà tout à fait honorable pour quelqu’un de moyennement politisé d’ailleurs.

    Nombre de français ne se reconnaissent plus dans leurs représentants et sont des fascistes en puissance, ils ne le savent pas – mais le régime l’interprète comme tel –, ce ne sont que des braises pour l’instant: à nous de souffler dessus – en commençant pas décomplexer les gens et en faisant sauter les barrières psychologiques encombrantes et fictives.

    « Si tu as moins de 50 % de fascisme à ce test, c’est que tu as raté ta vie. »
    Pour caricaturer Jacques Séguéla. 😇

    IDRlabs – Test du fascisme.


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 2 commentaires




    Vous êtes 80% fascistes, ce qui fait de vous un un fasciste de bonne foi. Alors que très peu de personnes dans les démocraties occidentales modernes se qualifieraient de fascistes (et la plupart des personnes qui sont péjorativement appelées fascistes ne le sont pas en réalité), il semblerait que vous soyez néanmoins un vrai fasciste. Que vous vous appeliez ainsi ou non, nous sommes incapables de le dire, mais le fait est que vos opinions politiques sont, de manière vérifiable, plus proches des doctrines du fascisme que de celles du communisme, du socialisme, du conservatisme ou du libéralisme. Parmi vos réponses, il y a une prédilection indéniable pour les initiatives politiques faisant autorité et centrées sur l'État, dont on peut trouver des variantes (ou même des copies conformes) dans les manifestes politiques des fascistes actuels. Même en tenant compte du hasard et des points communs entre le fascisme et ces autres doctrines politiques, le fait est que vous êtes vraiment un fasciste. Maintenant, nous allons laisser à d'autres le soin de décider si cette valeur est une bonne ou une mauvaise chose.


    Répondre

    Tout vient du peuple, et surtout la culture. Sinon c'est du cosmopolitisme. Voilà.


    Répondre