• Violence et catholicisme par le Fide Post



    Légitimité de la violence dans la théologie morale

  • Cet événement diffus sur les réseaux sociaux, où des jeunes arméniens chrétiens ont corrigé une bande de malappris qui se moquaient impunément du catholicisme, remet le sujet de la légitimité de la violence sur la table (d’opération).

    Pour l’heure, nous ne voyons que des crétins de modernistes et des bouffons de « progressistes », sauce soja sans gluten, se scandaliser de l’administration de ce soufflet… Toutefois, sachez que si jamais ce type de réaction venait à se généraliser, nous n’aurions plus à subir toutes ces bassesses ; et ceux-là mêmes qui se plaignaient seront les premiers à la boucler en rasant les murs, pour le plus grand bonheur de tous.

    D’autant que ces boomers et autres monuments de nullités composés de faibles et de médiocres gagnent en ce moment, juste parce qu’ils sont archi-nombreux et biens en place, au sein de toutes les structures dégénérées de France et de Navarre, appuyés qu’ils sont par des  milliards d’injections financières… Nan mais regardez moi les tenus de Schwab ou d’Alexandre : habillement d’employé de bureau, ou encore chemise dégueulasse sans cravate, mise dans un jean bleu tout pourris d’ouvrier… ! Cela dit, ils gagnent aussi parce qu’ils font de leur idéologie (moderniste, libérale, crypto-bolchevique, dite écolo, etc)  leur religion – ainsi porteuse et indiscutable.

    La créativité ne doit pas faire défaut dans cette situation qui ouvre un chemin à tous les inattendus. Je propose d’employer la force brute pour que ces abrutis finis retouchent le sol de leurs deux pieds.

    C’était donc un bon prétexte de parler du sujet, et notre camarade Guillaume Von Hazel l’a fait :


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 4 commentaires




    Bonjour Autant je me réjouis que ces âmes perdues aient reçu une bonne leçon, autant je suis dégouté par le dernier geste, un coup de pied à la tête d'un opposant au sol. On ne vaut pas mieux que la racaille quand on s'abaisse à son niveau quand à moi, et il faudrait dénoncer ce geste. Bien à vous.


    Répondre

    (suivi pour mon premier commentaire) Je suis en train d'écouter votre vidéo et vous émettez bien une réserve sur le coup de pied, merci pour ça.


    Répondre

    La vidéo n’est pas de moi, mais celle d’un ami, et oui, vous avez repéré le même abus. Udp.


    Répondre

    M. Rouanet je vous aime bien mais à mon avis je trouve que vous généralisez beaucoup avec les "boomers" dont je fais partie. Si je ne savais moi-même quelles difficultés j'ai eu avec ma génération dans tous les domaines et du combat que j'ai mené, je pourrais en être très vexé. Parce qu'en fait il apparait bien que ces jeunes blasphémateurs ne sont pas des boomers et que les générations qui ont suivi la mienne ne brillent pas particulièrement par leur piété et leurs valeurs traditionnelles! Faire remonter tout le mal de ce siècle à la génération des boomers c'est être un peu court car je crois qu'alors on pourrait remonter jusqu'à 1789 voire bien antérieurement.( à mon humble avis tout s'est mis en place après la Grande peste noire et la guerre de cent ans pour préparer la renaissance)... Maintenant en ce qui concerne la correction je dirais que c'est "une réponse de jeunes à d'autres jeunes" d'où peut-être le coup de pied au sol qui semble tous nous choquer (nous restons quand même des chrétiens). Alors là pour le coup on aurait bien envie justement de corriger CERTAINS "boomers" qui se permettent encore de cracher leur haine du catholicisme, avec fierté, ostensiblement. Un certain élu d'un certain parti se réclamant de l'insoumission et grand francmac devant le Gadlu est un spécialiste de la morgue et de la moquerie de nos grandes figures: La Vierge et Jeanne d'Arc entre autres. Vous l'aurez reconnu et je tais donc son nom pour ne pas avoir d'ennui... Donc si vous corrigiez ces "boomers" qui nous insultent et ces "cathos zombis" qui s'offusquent que nous puissions encore réagir, vous auriez de sérieux problèmes avec la justice. Croyez-moi, je parle en connaissance. J'ai souvenir d'une manif contre le "mariage pour tous" où des cathos V2 ont pris partie pour ceux qui m'insultaient (et les insultaient aussi)! On n'est jamais si bien trahi que par les siens (ou les chiens si on est auvergnat). Pour conclure je dirais que comme toujours il y a de multiples cas: des athées haineux, des athées respectueux, des faux croyants, des pusillanimes, des chevaliers blancs, des gens de tous âges qui savent défendre leur religion (même si ce n'est pas la mienne)etc... Le constat est donc terrible: de jeunes arméniens chrétiens défendent leur Sacré et corrigent de jeunes français sans religion et biberonnés aux "valeurs" de la république. Le futur semble très prometteur...


    Répondre