• « Tous vaccinés ! », le film



    Documentation journalistique, du calme Jean-FakeCheker !

  • Encore et toujours  ! Pardonnez-nous de remettre le sujet sur le couvercle, mais cela est la faute de l’actualité… !

    Tous censurés.

    Veuillez découvrir ci-dessus un tout nouveau documentaire officiel. Il n’ajoute pas grand-chose à ce que nous avons déjà écrit sur notre plateforme, néanmoins comme nous avions repris toutes les vidéos de cette espèce, nous nous devions de la reprendre à son tour. Un nouveau journaliste s’est levé, et nous avions prédit cela logiquement il y a quelques mois, puisque la menace bien réelle d’une dictature sanitaire (et numérique) pointait déjà le bout de son nez.

    En soi, la production nous donne plus de questionnements que de réponses, mais de nos jours, il est déjà trop de réfléchir pour la nomenclature des parties prenantes et du capitalisme en place. C’est pourquoi nous nous faisons un plaisir de porter à votre connaissance cette vidéo relativement courte, à l’heure où il est question de vous piquer littéralement comme un cochon d’Inde (ou d’ici quelques semaines du moins).

    Le comble du comble étant que toutes les lois post-1945 de Nuremberg empêchent à ce qui arrive aujourd’hui d’arriver ! En sommes, de telles lois ont été promulguées contre les expériences du docteur Josef Mengele, qui lui, ne pratiquait pas cela en population générale, en plus de ne pas avoir été un traître à sa patrie de surcroît…

    Les quelques documents ci-dessous ne sont pas du tout appréciés par le pouvoir, qui se fait une obsession de la piqûre sous prétexte sanitaire. Ce qui devient franchement louche entre nous, car si être piqué  protégeait bien et définitivement, alors vous n’aurez pas besoin des autres pour être immunisé vous-mêmes : c’était le propre desdits vaccins traditionnels.

    Ne pensez pas que vous n’ayez pas le choix, bien que l’on vous dira probablement le contraire en des circonstances prochaines… Plusieurs autres articles, bien faits et honnêtes, vous propose un arsenal logique et juridique afin de refuser un vaccin (quel qu’il soit), de façon éclairé et pour le bien commun ; les voici (lettre en bonus à la fin) :

    10 raisons pour vous préserver.

    Les accords d’Helinski.

    Réagir à la convocation (Belgique).

    Il est amusant de voir que les censeurs deviennent dingues alors que cette demi-heure expose la moitié du temps des avis contraires et bien pensants. Nous marchons délibérément sur la tête. Et la guerre ne sera perdue d’avance que si nous ne la menons pas !

    Le «vaccin» à ARN messager contre la Covid-19…

    Pour ou contre ?
    Doit-on forcer les Français à se vacciner ?

    Voici les questions que l’enquête Tous Vaccinés ? pose à des spécialistes dans leur domaine, donnant la parole de manière équitable aux « pour » et aux « contre », afin que chaque internaute puisse se forger un avis éclairé.

    Réalisé par le journaliste et caméraman indépendant Armel Joubert des Ouches et produit par Annette Christol, Tous Vaccinés ? est un travail journalistique citoyen qui part sans postulat de départ et s’achève sans aucune consigne. En cela, leur démarche est à notre connaissance inédite. Aucune culpabilisation, zéro complotisme, pas d’infantilisation des Français : les faits, rien que les faits, au service de la vérité, forcément très complexe. Tous Vaccinés ? va gêner les partisans d’une vérité officielle comme ceux d’une vérité trop simple.

    L’enquête est en cours de finition et de montage. Elle sera disponible jeudi 11 mars prochain à 18h. D’ici-là, vous pouvez nous aider — le film a coûté plusieurs milliers d’euros à produire — en faisant un don, et ainsi nous encourager à poursuivre notre travail d’enquête autour de la pandémie.

    Addendum du 14/03 : Censuré par Dailymotion, Ulule (sur lequel nous comptions pour financer le film…) ou encore Facebook, déréférencé par Google et YouTube, TousVaccines.fr devient TousCensures.fr ! Plus que jamais, nous avons besoin de vos dons…

    Florilège de personnalités interrogées :

    Dr Laurent Alexandre, médecin, haut fonctionnaire, entrepreneur.

    • Dr Louis Fouché, médecin-anesthésiste.

    Christophe Barbier, journaliste et éditorialiste.

    • Alexandra Henrion Caude, généticienne.

    • Serge Aumont, délégué FO chez Recipharm.

    • Maître Carlo Alberto Brusa, avocat.

    • Olivier Babeau, professeur, économiste et essayiste français.

    Pr Henri Joyeux, médecin, écrivain, professeur.

    Jean Leonetti, député, ancien ministre.

    • Dr Eric Chabrière, biochimiste.

    Présentation du film.

    -*-

    Demande de consentement éclairé :

    Madame, Monsieur,

    J’ai bien reçu l’invitation pour recevoir un vaccin ARNm contre le SRAS-CoV-2 et vous en remercie.

    Avant de prendre une quelconque décision y étant relative j’aimerais que vous m’informiez (1) en me répondant par écrit (2) sur les points suivants qui me semblent fondamentaux :

    Me donner la liste complète des ingrédients des vaccins mis en circulation actuellement dans notre pays ;
    Me certifier que le vaccin que vous projetez de m’injecter ne contient pas de MRC5 (des cellules de fœtus avortés ou traces d’ADN humains), ce qui irait à l’encontre de mes convictions religieuses ;
    Me certifier qu’il n’y a aucun risque de réactions iatrogènes ;
    M’informer de toutes les contre-indications et de tous les effets secondaires potentiels, réparables ou irréparables, à court, moyen et long termes ;
    Me certifier de façon sans équivoque et de bonne foi, dans le respect de l’article 13 de la Convention d’Oviedo (3), que cette technologie n’a pas le potentiel de modifier l’ADN humain grâce à ce que l’on appelle la transcriptase inverse, qui permet explicitement le transfert d’informations de l’ARNm à l’ADN ;
    Me certifier que ce vaccin ne contient pas d’inserts du virus VIH ;
    Me certifier que le vaccin ne contient pas de puce d’Identification par Radiofréquence (Rfid) ou de nano technologie se présentant sous une forme quelconque ;
    Me certifier que tous les paramètres médicaux concernant les essais et les études requis ont été satisfaits ;
    Me préciser quels sont les autres traitements possibles pour lutter contre le SRAS-CoV-2 en détaillant les avantages et les inconvénients de chaque traitement, au sens de l’article 2 du Code de Nuremberg (4)

    De plus, je vous prie de bien vouloir me répondre simplement, par oui ou par non, aux questions suivantes :

    Si je me fais vacciner, puis-je arrêter de porter un masque ?
    Si je me fais vacciner, puis-je arrêter la distanciation sociale ?
    Si je me fais vacciner, dois-je encore respecter le couvre-feu ?
    Si mes parents, mes grands-parents et moi-même sommes tous vaccinés, pouvons-nous nous étreindre à nouveau ?
    Si je me fais vacciner, serai-je résistant à la Covid et à ses nombreux variants et pour combien de temps ?
    Si je me fais vacciner, est-ce que j’éviterai les formes graves avec hospitalisation, ainsi que la mort ?
    Si je me fais vacciner, serai-je contagieux pour les autres ?
    Si j’éprouve une réaction indésirable grave, des effets à long terme (encore inconnus) entraînant même la mort, serai-je (ou ma famille) indemnisé ?

    D’autre part, outre vos réponses, je compte m’informer de façon contradictoire par les indications données par les laboratoires et les experts officiels du Gouvernement, mais aussi par des scientifiques indépendants et des témoignages de personnes ayant déjà été vaccinées : ce n’est que lorsque j’aurai recueilli toutes ces informations que je serai à même de vous remettre mon consentement libre et éclairé (5), après avoir évalué objectivement la balance bénéfice/risque.

    Le cas échéant, je reviendrai vers vous, en ayant éventuellement sélectionné le vaccin qui me conviendrait le mieux.

    Je suis en parfaite santé et n’ai nullement l’intention de voyager, ce qui me permet de prendre un peu de recul afin de prendre une décision réfléchie et responsable, ayant toujours en mémoire le serment d’Hippocrate qui reste la pierre fondatrice de notre médecine : « primum non nocere ».

    Recevez, Madame, Monsieur, l’assurance de ma meilleure considération.

    Références légales :

    (1) « J’informerai correctement les personnes qui font appel à mes soins ». Serment d’Hippocrate, version adaptée par le Conseil national de l’Ordre des médecins de Belgique (juillet 2011)

    (2) Loi du 22 août 2002 relative aux Droits du patient– article 7 §2 : « La communication avec le patient se déroule dans une langue claire. Le patient peut demander que les informations soient confirmées par écrit ».

    (3) Convention sur les Droits de l’Homme et la biomédecine (STE n° 164), ouverte à la signature le 4 avril 1997 à Oviedo (Espagne). rm.coe.int/090000168007cf99

    (4) Le Code de Nuremberg est un extrait du jugement pénal rendu en 1947 par le Tribunal militaire américain à charge de médecins du régime nazi, et constitue une jurisprudence pénale internationale. inserm.fr/sites/default/file…-

    11/Inserm_CodeNuremberg_TradAmiel.pdf
    (5) article 8 de la loi du 22 août 2002 précitée.


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 1 commentaire




    https://www.akribeia.fr/histoire-critique/2003-le-mythe-de-l-extermination-des-tsiganes.html


    Répondre