• Les 4 mesures folles que propose et finance Bill Gates



    Petite compilation effectuée grâce à Aube Digitale.

  • Voici quelques points collectionnés sur ce brave garçon qui est délibérément très inventif et peu discret, que ce soit par rapport au monde spatial, à l’alimentation, à la vaccination expérimentale et aux cryptomonnaies.

    Voiler les rayons du soleil (wtf ?) :

    « Les plans visant à libérer des particules réfléchissantes à longue durée de vie dans la haute atmosphère pour bloquer la lumière du soleil et diminuer le “réchauffement climatique” se rapprochent à présent. »

    Aube Digitale.

    « Bill Gates finance le développement d’une technologie d’occultation du soleil qui pourrait potentiellement réfléchir la lumière du soleil hors de l’atmosphère terrestre afin de refroidir la Terre. Qu’est-ce qui pourrait mal tourner ?

    Les scientifiques de l’université de Harvard ont proposé le vol d’essai d’un ballon de recherche, conçu pour larguer de petites quantités de poussière calcaire afin d’en observer les effets.

    Ils espèrent effectuer ce test en juin de cette année. (…) »

    Article américain de Reuters.

    Produire de la viande synthétique :

    « La crise de santé publique du COVID et la dévastation économique qui en résulte ont accéléré les appels à réagir par la “grande réinitialisation” du capitalisme en adhérant à la quatrième révolution industrielle. Pour les systèmes alimentaires, cela signifierait une “transformation des systèmes alimentaires” où tous les domaines de la chaîne d’approvisionnement alimentaire sont davantage centralisés, numérisés et exploités pour des données sous les faux prétextes de “santé publique” et de “reprise économique”. Cet effort est désormais soutenu par les organisations internationales et les dirigeants mondiaux qui sont aux côtés des grandes entreprises qui souhaitent une plus grande concentration des systèmes agroalimentaires. Cela s’est traduit par une poussée plus agressive vers de fausses solutions de fermes gérées par l’intelligence artificielle et les algorithmes prédictifs, l’agriculture de précision, les faux aliments – tels que la viande cultivée en laboratoire, les huiles produites synthétiquement et le lait maternel -, les pollinisateurs robotisés, la biofortification, la recherche de formes plus avancées d’OGM et le séquençage numérique de l’information génétique (DSI) de l’agro-diversité. »

    Dr Vandana Shiva, une citoyenne indienne contre les enjeux globalistes.

    (…)

    « (Le projet est d’établir) la consommation généralisée de viande artificielle, puisque les vaches représentent “4% de tous les gaz à effet de serre. »

    Aube Digitale.

    Vacciner à répétition et pourquoi pas à vie :

    « La seule façon de revenir à la normale est d’avoir, peut-être pas la première génération de vaccins, mais un vaccin qui soit super efficace, que beaucoup de gens prennent et qui élimine la maladie à l’échelle mondiale (…)

    C’est là que nous pouvons enfin commencer à prendre tous les problèmes qui ont été créés – dans l’éducation, la santé mentale – et commencer à reconstruire de manière positive. »

    Intervention télévisuelle de Bill Gates (Klaus Schwab parle le même langage).

    «  Nous ne sommes pas préparés à la prochaine pandémie. (…) Cette pandémie est mauvaise, mais une future pandémie pourrait être 10 fois plus grave.

    Nous avons tous vu de nos propres yeux à quelle vitesse une maladie dont vous n’avez jamais entendu parler dans un endroit où vous n’avez peut-être jamais été peut devenir une urgence de santé publique dans votre propre cour. (…)

    Des virus comme le COVID-19 nous rappellent que, malgré toutes nos différences, tous les habitants de ce monde sont reliés par un réseau microscopique de germes et de particules – et que, que cela nous plaise ou non, nous sommes tous dans le même bateau. »

    Le prophète Bill Gates sur le bioterrorisme à CNN et dans l’Express.

    Rejet ou remaniement des crypto-monnaies :

    « Dans une interview avec Bloomberg, Bill Gates a déclaré que c’était une chose pour Musk et Tesla d’investir dans le Bitcoin, mais que cela ne signifie pas que les investisseurs moyens doivent suivre cette voie. »

    Document de CNN en entretien avec Bill Gates.

    « La façon dont la cryptomonnaie fonctionne aujourd’hui permet certaines activités criminelles. Il serait bon de s’en débarrasser. »

    Bill Gates à Market Watch.

    « Glups, glups » à la quarantième seconde…

    Le boss de Microsoft, alias Capitaine Planète, devrait songer à travailler plus sur son système d’exploitation Windows (suffisamment rempli de virus informatiques comme ça) et moins participer à la politique mondiale !

    • Nous voudrions en savoir plus sur les intentions qui animent les structures en orbite autour de lui : amoindrir la portée du soleil c’est amoindrir les vitamines qu’il nous procure, mais aussi rendre la planète plus froide, ce qui aurait de vilaines répercutions en automne ou en hiver.
    • Tous les végans sont désormais très officiellement les idiots utiles de la destruction de l’industrie de la viande animale, pourtant consommer depuis l’aube de l’humanité, et qui nous apporte nombre de protéines en plus de contribuer à nos belles gastronomies nationales (française, italienne, etc.) enviées dans le monde entier. À cause de leur complicité, vous aurez probablement une viande à moitié plastique dans votre assiette afin de lutter contre les « flatulences des vaches » (sic)…
    • Et quand Gates espère de « bons résultats » (sic) suite aux vaccinations en population générale et à échelle mondiale, comme nous n’avons pas le même vocabulaire, il ne faut pas y voir quelque chose qui nous fera nous sentir mieux ou en meilleure santé, mais plutôt un moyen de nous mettre sous cloche en limitant drastiquement nos déplacements (pass sanitaire, suppression de la monnaie physique, collectivisation des transports en commun).
    • Par ailleurs, ce que notre Billou international n’apprécie pas dans les cryptomonnaies, c’est qu’elles sont accessibles à tous, parfois invisibles pour les pouvoirs centraux, et qu’elles permettent de créer une sorte de marché parallèle. Il n’aime décidément pas les notions de liberté individuelle et de libre arbitre chez les hommes.

    Enfin, le malheureux « philanthrope », souvent rayonnant et affable lorsqu’il parle de ses projets démentiels, devient vite plaintif (comme quoi ce n’est pas propre qu’aux communautés de Salonique, ceci cela…) lorsqu’il est question de « théories du complot » en vogue sur les réseaux sociaux contre lui. Pourtant, s’il y en a bien un qui contribue a les faire gonfler, et parfois à raison, c’est bien ce WASP à cause de ses multiples apparitions, de son opiniâtreté tournant en rond autour de 4 sujets, et de sa démesure.

    Répertoire d’Aube Digitale sur Bill Gates


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 4 commentaires




    Peu d'intérêt là-dedans. Tout ce que je vois est de la science de comptoir avec des commentaires passables et de la divagation. Je n'ai rien appris, sinon que le gérant de ce site l'utilise pour externaliser sa haine/ frustration.


    Répondre

    Je ne crois pas que votre réponse ait été beaucoup plus scientifique, mais je vous remercie pour ce point de vu tranché. En plus j’y mets les formes au début. Bill Gates reste un garçon intelligent et conscient des enjeux que posent les avancées scientifiques. On peut s’en inspirer à la limite dans ce cadre, mais pour le reste, ses projets concrets, ça ressemble fort à l’hubris, la démesure, le monde du tout technique, l’homme à la place de Dieu et le « libéralisme sécuritaire ». Après le titre fait un peu « attrape-nigaud » mais c’est une technique très répandu de nos jours, et efficace, indéniablement. Vous remarquerez que Gates évolue dans le temps aussi puisque, faute de pouvoir détruire le marché des cryptomonnaies (qui fait partie de la révolution numérique inéluctable « en marche »), il l’investit finalement avec Microsoft en en créant une propre !


    Répondre

    Un commentaire aussi vide est sûrement le meilleur moyen d' "externaliser sa haine/frustration" : car si cet article n'apprend rien, c'est que ce qu'il rapporte est vrai, n'est-ce pas ? Le chois de termes comme "divagation", "haine", frustration", signifie alors que l'on veut rejeter sur autrui ce que l'on éprouve en soi. Et qu'on n'a aucun argument, ni d'autre grief que de ne pas vouloir voir divulgué ce qu'on sait être vrai.


    Répondre

    En effet, et le type devait être un normies/PNJ assez crédule vis-à-vis du globalisme de surcroît. En psychologie on appelle ça une projection, et Ryssen utilise la formule « inversion accusatoire ».


    Répondre