• Stop germanophobie, site et pétition



    Contre la discrimination des Boches.

  • Nous relayons cette information digne de figurer dans nos colonnes, et qui nous mentionne par ailleurs. Nous soutenons hardiment l’élaboration de cet excellent projet du nouveau blogue titré STOP GERMANOPHOBIE. Un manifeste complet contre la diabolisation du peuple allemand par rapport à la Seconde Guerre mondial est en préparation.

    Le blogue diffuse de l’information révisionniste, nationaliste et récolte des signatures pour une initiative suisse et européenne « contre la germanophobie » (Découvrir la pétition).

    Ci après le texte de la chaine Bocage Info du 24.02.2021 à ce propos :

    BOCAGE INFO – STOP GERMANOPHOBIE !

    Ce nouveau site francophone est destiné, comme son nom l’indique, à contribuer à la réhabilitation pleine et entière du peuple allemand. Même approuvé et signé, un contrat qui souscrit volontairement à la restriction des droits fondamentaux n’est pas recevable ! Ce site privilégie une approche fondée sur la convergence de preuves factuelles scrupuleusement référencées et puisées aux meilleures sources. Son auteur ne se réclame pas du droit à la liberté d’expression mais du devoir de tout citoyen digne de ce nom de signaler les falsifications historiques et les dysfonctionnements systémiques qui, en l’occurrence, sont à l’origine de la plus poignante injustice des temps modernes.

    Pour information, cette initiative est reliée au social Gab « FrontNationalSuisse » et à l’ancien site regretté GrandFacho.


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 2 commentaires




    Un exemple de cette propagande, pour la Première Guerre mondiale : https://www.historyhit.com/app/uploads/2020/07/01-destroy-this-mad-brute-wwi-propaganda-poster-1.jpg (source : https://www.historyhit.com/anti-german-propaganda-posters-from-world-war-one/ ). | J'avais cherché il y a plusieurs années des renseignements sur l'auteur de cette affiche. Il était paraît-il un féru d'ésotérisme et d'occultisme. Il se rendit en Afrique pour demander à des gens qui avaient connu le cannibalisme quel était le goût de la chair humaine. À Paris, il acheta à un médecin de la chair d'un homme mort d'un accident (par crainte des maladies) pour en consommer. | Tous ces renseignements sur ce détraqué semblent avoir aujourd'hui disparu d'Internet. | Nous sommes fraternellement surveillés.


    Répondre

    Certaines tribus africaines entretenaient leur réputation, plus ou moins fondée, de cannibalisme pour dissuader les trafiquants de bois d'ébène. Les cannibales n'étaient pas "aptes" à l'esclavage... Les trafiquants préféraient bien sûr les nègres dociles et de bonne réputation...


    Répondre