• Le turbo-Trump fantasmé de QAnon contre Biden, ou l’ultra-conspirationnisme



    « Trust the plan. Wait and see. Lol »

  • Si vous désirez nous complaire, cessez de suivre les doux rêves ultra-conspi’ des « décodeurs » (sic) de QAnon (section étasunienne ou française peu importe !). Car, à cette heure-ci, Conspiracy Watch de Rudy Reichstadt et autres gauchistes doivent se fendre la poire, à raison.

    Hélas, observons que la « cathosphère » – qui a un long héritage de lutte contre la franc-maçonnerie – est susceptible de se laisser prendre par ce type de théories délirantes et incapacitantes. On assiste à une nouvelle affaire Léo Taxil.

    -*-

    Le monde parallèle de QAnon :

    La réussite de QAnon est psychologique. Ses adeptes supportent ainsi mieux la dureté des événements en se rassurant. Notamment avec l’idée d’un turbo-Trump (qui a tout prévu même lorsqu’il perd en apparence !), un « trip » que d’autres pratiquent avec un mythique Grand Monarque qui vient tout régler à notre place.

    Selon les frappadingues pro-QAnon, le N.O.M. (Nouvel Ordre Mondial) va s’effondrer sur lui-même très prochainement. C’est la solution canapé idéale avec Netflix et paquets de chips, et elle est irréelle en tout point : vous pouvez continuer de dormir, sauf que le poulet ne tombera jamais tout cru dans votre bouche…

    Nous avons aussi l’impression que les derniers à soutenir la thèse d’un Trump victorieux se répandent en conjectures au possible depuis des semaines, à l’image d’Alexis Cosette (Canada) et de Silvano Trotta (Belgique). Ils participent à ce feuilleton QAnon à deux balles qui maintient en haleine les gens les plus abâtardis.

    Ces personnages, aussi plaisants soient-ils par ailleurs, peuvent certes dire des vérités, mais jamais « la Vérité » (sic). Il est scandaleux de lire des commentaires de cet ordre émanant de la part de catholiques sous leurs vidéos respectives – parler de Vérité avec une majuscule ne peut relever que d’une vérité surnaturelle !

    -*-

    Le bout de la nef des fous :

    Certes, il ne faut plus grand-chose actuellement pour être accusé de complotisme (des docteurs rationnels n’y réchappent plus). Cependant, quand les médias combattent des gens, cela ne signifie pas que ces gens sont bien ou disent vrai. Ce ne sont pas obligatoirement des amis, surtout quand il s’agit au fait d’une floppée de paumés, de dégénérés et de désespérés.

    L’état de santé mental de ces gens ne peut que se dégrader avec les évènements. C’est là où j’aimais bien les documentaires archi-censurés d’Hervé Ryssen contre la pédocriminalité et le satanisme. Lorsque lui en parlait, c’était tout à fait factuel et rationnel – journalistique même, à l’instar de ses ouvrages. Sauf que les choses se compliquent nettement lorsque Laurent Glauzy et les QAnon se chargent de l’affaire (Macron aurait de 2 à 3 sosies ou clones – sic)

    Le site canadien Conservative Beaver (cité dans le dernier Rivarol) avait fait croire aux arrestations d’Obama et de Soros il y a quelques années, et maintenant, de Bergoglio suite à une coupure de courant totale au Vatican… Scoop : c’était du mytho complet exactement comme la coupure d’internet aux EUA lors de l’investiture Biden.

    Cela dit, QAnon et consorts sont une excellente chose, et ce, même si ses sectateurs vont continuer à s’enfoncer dans leur profession de « médium » au RSA dans 10 ans encore. En effet, cela a permis aux plus crédules d’avoir un exemple ultra-conspi’ sous les yeux et de constater – après le 20 janvier – que leurs dires ne collaient nullement à la réalité.

    -*-

    Trump et Biden :

    Rien de ce que QAnon affirme ne s’est confirmé. Donald Trump a cru aux recours légaux sans plus et cela a échoué malgré un combat judisicaire et un discours combatif constant. Il fut un opposant certainement sincère mais imparfait au « Nouvel Ordre Mondial ». Et il s’est enfin couché suite aux évènements du Capitole, ou encore en refusant dès début janvier d’imposer la « loi martiale » en cas d’échec juridique.

    La thèse du traître est plus probable à ce stade. Et ses actes publics des deux dernières semaines sont clairs (multiples grâces accordées à des truands juifs et noirs par exemple). De surcroît, les ennuis ne font que commencer pour lui. Ses réseaux sociaux ont été détruits, ainsi il ne peut plus vraiment se défendre médiatiquement, et bientôt il prendra une grosse claque judiciaire, s’il n’est pas carrément exclu de la communauté nationale – chose qui revient à la mode d’aujourd’hui depuis l’Antiquité et le Moyen Âge.

    Quand Biden, dans son discours d’entrée, désigne les « terroristes intérieurs » tout en dissertant sur la « suprématie blanche », ce sont tous les habitants populistes qui sont visés. Et utilitairement, le magique covid sera utilisé comme un 11 septembre 2001 l’a été lors des guerres au Moyen-Orient. Cette fois-ci, ce  sera pour mener une guerre civile ou bien des arrestations massives dans le pays (elles ont déjà commencées).

    -*-

    L’avenir dudit populisme :

    Au risque de casser l’ambiance : désolé, mais personne ne va pouvoir arrêter la machine immédiatement et vous allez morfler entre-temps : la situation ne dépendant pas directement de nous. Et d‘autant plus que nous n’en sommes encore qu’au Prologue et que les gens ne s’aperçoivent pas encore suffisamment de la guerre qui leur est faite !

    Le « restez dans votre canapé, tout va bien grâce à QAnon » ne fonctionnera pas. Demain, vous vous réveillerez possiblement avec avec trois vaccins ARN messager dans le sang et une désactivation de compte bancaire par l’UE (mesure « sanitaire » de renom s’il en est !).

    Cependant, les événements n’en resteront pas là. Toujours est-il que ce qui se passe est sans précédent dans l’histoire et que le populisme survivra au trumpisme aux États-Unis d’Amérique – et il ne fera que gonfler en Europe. Le populisme survivra à Trump puisque des millions d’Américains – patriotes, ruraux et armés – y croient.

    Et si l’épée de Damoclès plane au dessus de nos têtes, elle plane également au-dessus de la tête de ceux qui servent le globalisme, car nous vivons une situation instable, anxiogène et incertaine pour tous. Le gouvernement français sous l’œil de Davos, va tellement loin là tout de suite, qu’il permet une prise de conscience accélérée qui était inimaginable auparavant. Que des gens du système/business s’y opposent petit à petit devrait être alarmant et révélateur.

    -*-

    Une manip’ crypto-bolchevique :

    Enfin, pour enterrer définitivement les QAnon, disons que le fameux « trust the plan » des trumpistes ultra-conspi’ est plus vraisemblablement une arnaque de l’État profond. Bien sûr, une fois que la braise est lancée, il y a toujours des pauvres idiots pour maintenir la flamme allumée…

    Mais il est possible de faire un parallèle entre l’opération bolchevique Trust et la période actuelle. D’autant que les débilités de QAnon USA ont permis d’identifier et de faire supprimer une dizaine de milliers de comptes Twitter déjà :

    « L’opération Trust (en français : opération confiance, en russe : операция Трест) est une opération sous fausse bannière menée par la police secrète soviétique de 1921 à 1929.

    En infiltrant et en manipulant des réseaux plus ou moins cohésifs de sympathisants monarchistes, la Guépéou fit croire à l’existence d’une puissante organisation anti-bolchévique, et put identifier et arrêter ceux qui étaient attirés vers ce mouvement.

    Contemporaine de la NEP, cette opération de guerre politique (en) a permis aux tchékistes de démasquer et capturer (aussi bien à l’étranger qu’en Russie soviétique) de nombreux militants anti-bolchéviques (comme le maître-espion Sidney Reilly), et a fortement contribué à affaiblir et à démoraliser les mouvements de lutte anti-soviétique dans l’entre-deux-guerres. »

    Wikipedia.


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 2 commentaires




    […] réussite récente des QAnon sur le net doit nous alerter, et en mal « niveau » complotisme. Depuis l’inauguration du 20 janvier de […]


    Répondre

    […] de l’autre, certains prétendus complots ne s’avèrent pas être vrais (typiquement : Trump victorieux selon QAnon, attentats sous faux drapeaux avec hologrammes, surutilisation des clones et sosies en politique, […]


    Répondre