• Censures des réseaux sociaux et inoculations ad vitam æternam ou la liberté…



    « La tyrannie19 pour 1.000 ans ! »

  • Le règne des GAFAM :

    Dans cette dystopie infernale, il  semblerait que supprimer des comptes YouTube, Parler, Twitter et Facebook relève de simples « mesures sanitaires » (« le virus du populisme », tout ça…), la faute à « po’ d’chance ».

    Nous sommes pris en tenaille entre les Gafam (maître des réseaux sociaux) et Big Pharma (industrie pharmaceutique). Sauf qu’eux, et en particulier les premiers, ont du plomb dans l’aile, car en discriminant les utilisateurs sur leurs plateformes respectives, uniquement parce qu’ils sont « patriotes à 10% », ils perdront la masse de gens qu’ils ont préalablement attirée à eux (et cela concerne en puissance énormément de monde).

    Avant, la police des gouvernements fichait discrètement, officieusement, mais réellement. Désormais ils hurlent qu’ils le font (Whatsapp était la dernière application concernée en date, après Discord, ou encore le forum de jeuxvidéo.com) ! Tout le monde sera bientôt logé à la même enseigne que l’extrême droite depuis 20 ans. En réaction les gens, qui en réalité tiennent à leur liberté lorsqu’elle est menacée, détalent en masse et les réseaux sociaux (*virtuels) concernés chutent littéralement en bourse. Voilà le résultat quand on obéit : Zuckerberg soutiendra la censure jusqu’à disparaître avec sa plateforme. À moins qu’il ne se reconvertisse sur une plateforme d’État-soviétique future bien sûr.

    Les gens vont se rendre compte de plus en plus que nous, « l’extrême droite », luttions depuis le début pour leur liberté concrète, puisque de nos jours, ne pas soutenir à la virgule près la tyrannie19 est de plus en plus vu comme un crime de lèse-majesté. En ce moment, des gens gauchistes de ma famille – au sens élargi -, que je n’influence ni de près ni de loin, rejoignent Signal, c’est dire ! Évidemment, quelqu’un de plus actif s’expose plus aux foudres de la répression. Mais quelquefois, paradoxalement cela protège plus : on a une surface médiatique et on est grillé d’emblée. Le plus dangereux pour leur stabilité étant les gars invisibles et déterminés (il y en a et il y en aura de plus en plus !).

    -*-

    L’inoculation pour la vie :

    Il y a un effet positif à ce stade, c’est que la vaccination « non-obligatoire obligatoire » nous mettra en face de notre lâcheté dans les mois qui viennent. À ce moment précis, même un personnage non-public sera démasqué en cas de refus avéré. La non-vaccination vous obligera à sortir du bois. Soit, « le juste milieu, la subtilité et la tempérance », sont de très belles vertus, mais après mars 2020, et une fois poussées à l’extrême, elles passent plutôt pour des verrues (jeu de mots à part : ou du moins, la tempérance implique le fait d’agir, le contraire serait de l’intempérance) !

    Toujours à propos de la « vaccination » ARN donc – faite pour durer une éternité –, un détail d’importance va retenir notre attention ici : le fait que nous aurions jusqu’à 2 « chances » sur 3 d’être stérilisé suite à cette inoculation, femme et homme compris (le Dr. Perronne et d’autres, des sommités à l’international, ont alerté le public sur ce point).

    Alors, pour que les surnaturalistes – en lévitation permanente – redescendent les deux pieds sur terre et arrêtent d’attendre les solutions faciles d’un Grand Monarque – aussi magique que le coronavirus : qu’ils imaginent un instant une société dans laquelle la fertilité des femmes aurait disparu. À votre avis, le christianisme survivra-t-il dans une telle société ? Non, c’est ontologiquement impossible, car il ne restera plus que des bébés éprouvettes, faits en laboratoire. Or, sans la vie naturelle, la vie surnaturelle, à terme, ne sera plus non plus (et que notre humanité soit détruit par l’ARN messager ou non – présences d’OGM, modifications biologiques, etc.).

    Sachez enfin que ce type extrêmement fou qu’est Bill Gates – pour n’évoquer que lui – cherche par ailleurs à télécharger un système d’exploitation – proche de Windows – dans votre corps (le thème des nanoparticules) afin de relier les êtres à un tout numérique et économique mondial, rendu possible par le déploiement prochain de la 5G sur tous les territoires.

    « Notre » cyborg international du troisième âge, Klaus Schwab, a quant à lui clairement affirmé que la « 4ème révolution industrielle »(cf. Ouvrage du même nom) en cours sera la fusion de nos « identités technologiques et humaines » (sic) : en un mot il s’agit du transhumanisme (mettant fatalement au défi la notion même d’humain et d’humanisme). Tout cela forme un bloc avec la « crise sanitaire », vous ne pouvez pas retirer une aiguille du plan, sinon tout s’effondrerait.

    Ce projet de sorcier, incertain, accablant et effrayant à maints égards est loin d’aboutir, quand bien même la démonstration de sa haute puissance satanique fait rage. La porte n’est pas encore fermée et les moyens de surveillance sont encore très rudimentaires.

    -*-

    Le combat à venir :

    Durant le deuxième confinement, les magasins relevants de la technique étaient restés ouverts, et avec, les boutiques qui vendaient des télévisions… C’était là un crachat ultime envoyé au visage des restaurateurs. Et leurs restaurants ne sont toujours pas « essentiels », tandis que la propagande télévisuelle si. Ceux-là doivent commencer à se réveiller comme en Italie.

    Il y a un autre énorme point faible du globalisme qui doit retenir notre attention, c’est qu’il est si pervers qu’il est obligé d’avancer masqué (sans mauvais jeu de mots, bien que ce soit fort symbolique) et de ne pas déclarer tout son projet ni son arsenal trop publiquement. Et ils sont encore obligés de tenir compte de la présence des États-nations et des « pouvoirs publics » (soit d’intermédiaires, bien qu’assez soumis ou autorégulés) avant de crier victoire.

    Même nos ennemis, qui décidément aiment la viande rouge sang, ont intérêt à connaître notre schéma mental, avant de nous censurer à tout jamais. Ils feraient mieux de voir arriver le coup d’ailleurs, et celui-ci fera très mal, car nous sommes autre chose que des travestis en étude de sociologie. Nous sommes une part du peuple, et nous représentons ses intérêts, ce qui fait que nous avons la force des faibles : les tripes et la foule, ce qui n’est pas rien.

    Sur deux ans, les Gilets Jaunes ont été phagocytés par les guignols et les demeurés gauchistes des villes. Et il nous manque hélas l’intelligence d’une réaction populaire générale là tout de suite, mais celle-ci se dessinera sous nos yeux au fur et à mesure que les mesures coercitives se rendront peu supportables. L’adversité est de mise, et plus la réaction sera tardive, plus des vies seront détruites, et plus les évènements vont être sismiques. Le chaos est inévitable, chacun va continuer crescendo en se poussant dans ses retranchements jusqu’à que ça implose. Tenez bon auprès de votre entourage communautaire, jusqu’à ce que des temps meilleurs s’offrent à l’horizon.

    -*-


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 1 commentaire




    […] La censure généralisée appliquée par les GAFAM provoque le gonflement des troupes sur Gab (Signal, Brave, etc.), ce qui lui donne une nouvelle surface dans l’immédiat. Le Gab français devrait se développer et ainsi amener de multiples groupes francophones nouveaux sur cette plateforme. C’est pourquoi nous y avons créé récemment le groupe : « Les Amis d’Intégralisme Organique » (LIEN). […]


    Répondre