• « Trucages électoraux, tyrannie covidesque, blasphème pour tous », entretien rivarolien de novembre 2020



    Dynamite et nitroglycérine !

  • Cela tardait. Les gens attendaient leur dose rivarolienne en intraveineuse. Cet entretien, vif, drôle et radical sera perçu comme une félicité lorsque les mesures prochaines seront encore plus liberticides. Les derniers gaulois réfractaires, encore attachés à leurs libertés et à leur patrie, malgré les hostilités, apprécieront. Nous vous proposons les Laurel et Hardy du nationalisme : le Bourbon qui saute de sa chaise avec le Rouanet qui reste posé et rigolard !

    Lien vidéo Odyssée.

    « Trucages électoraux, tyrannie covidesque, blasphème pour tous » avec Jérôme Bourbon

    Voici le 31ème entretien rivarolien, celui de novembre 2020, en présence de Jerome Bourbon, lequel est interrogé par Florian Rouanet.

    Sommaire :

    Reconfinement (OMS, Davos, masque et vaccin), onglet répression (procès contre Rivarol, Ryssen en prison, loi Avia, liberté d’expression), attentats terroristes et Charlie Hebdo (Samuel Paty, Victorine Dartois, Mila), élections américaines, Rémi Daillet, M. Ploncard d’Assac, manifestations pro-messe en France, Bergoglio l’euro-mondialiste, père Raffali, etc.


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 7 commentaires




    Toujours alerte, drôle et sympathique ; malgré cette forme c'est sur le fond à la fois très pondéré et fort pertinent (par exemple la réponse au Dr Ploncard est courtoise et modérée mais juste, malgré des circonstances de nature à causer quelque agacement). Comme je n'aime pas faire dans la flagornerie je vais quand même ajouter un bémol (rubrique <i><b>♭</b></i>) : l'Église « en ordre » de Pie XII était manifestement gravement malade ; le concile de Vatican II n'est pas survenu par hasard un jour d'orage ou d'autre circonstance accidentelle, et il n'aurait pas été possible si de longtemps le ver n'avait été dans le fruit. Quand on regarde le pontificat de Pie XII on voit une longue série d'erreurs, de mensonges et de préparation à l'apostasie par une espèce de maximalisme pseudo-catholique superficiellement mais en profondeur et réellemement penchant vers le protestantisme et parfois touchant au talmudisme ou au cabalisme. Un jour ou l'autre la graine devait faire naître l'arbre qui ne donnerait plus que des fruits empoisonnés. Sur 1 heure 57 minutes c'est vraiment un bien modeste bémol et M. Bourbon reste l'un des meilleurs commentateurs de la dissidence. Merci à vous deux !


    Répondre

    J’entends bien votre propos et je l’ai déjà lu : de la « bouche » de Mgr Scharf ! Cela dit, au risque de vous déplaire, je dirai que, Pie XII, malgré sa « faiblesse diplomatique », demeurait un « vrai » Pape. Je ne suis pas du tout pour sa diabolisation, d’autant que son pouvoir était déjà réduit à « pinups », du fait de la généralisation du modernisme, du démocratisme et gauchisme que vous dénoncez à juste titre ! C’est en ce sens que, la veille de Vatican II, on peut avouer que tout n’allait pas « bien ». Néanmoins, avoir Pie XII et le Maréchal Pétain faisait plus de bien que « d’avoir » Bergoglio et Macron : lol.


    Répondre

    Un éminent professeur (appelons-le R.F.) avait rappelé qu'au contraire la guerre avait mis Pie XII en position de force (« le pape couronné »). Même au delà de toute pression qu'il aurait pu subir, au dela de ce qu'on lui demandait, il agit pour favoriser les bâtisseurs du monde dans lequel nous vivons. Pas de Bergoglio donc sans Pie XII, et il reste seulement à décider seulement si Blum ou Herriot valaient mieux que Macron pour savoir si Pie XII valait mieux que Bergoglio. Encore une fois, ce seul mot de désaccord en presque deux heures est peu de choses. L'entretien rivarolien est l'un des bons moments du mois, par la saveur comme par la justesse. Merci à vous et à M. Bourbon ! Si YT vous censurait, passez sur Peenemünde, sur Bitchute, sur Libry ou sur Odysee, mais, de grâce, ne nous abandonnez pas !


    Répondre

    Vous ne parlerez pas du professeur Roberto par hasard ? De même, vous pensiez peut être à ce livre : https://integralisme-organique.com/2018/10/le-revisionnisme-de-pie-xii-par-robert-faurisson/ Les initiales de R.F. rappellent la République Française, ce qui est un comble. Le Renouveau Français aussi haha. Je trouve vos parallèles un peu facile. La diplomatie Pie XII nous apparaît bien gauchiste ici, mais ce que je tiens à défendre, c'est qu'il était vrai Pape et que son enseignement théologique est sans tâche. C'est ici que l'on ne saurait appliquer à Pie XII le "traitement" réservé à Bergolgio. Les raisonnements socio-politiques sont insuffisants pour déterminer sa défense de la Foi. Je vous en prie pour le reste. La seule chose qui pourra nous séparer est une chambre à gaz future mise en place par l'UE-RRS !


    Répondre

    J'aurais à redire sur la défense de la foi par Pie XII, mais ce sera mieux la place ailleurs, et votre humour et votre perspicacité robertienne m'ont conquis ! Je vous remercie pour tout, y compris bien sûr pour votre humour !


    Répondre

    Comme j'attends en Savoie que certains jours d'hiver un soleil radieux vienne percer les nuages pour éclairer nos brumeuses vallées, j'attendais cet entretien rivarolien. Et je n'ai pas été déçu. J'ose dire que c'est une excellente cuvée où nous avons retrouvé un Jérôme Bourbon en très grande forme malgré ses vicissitudes judiciaires. J'attendais aussi nos "rivaroliens" sur le cas Ploncard que je nomme (dérisoirement) le Grand commandeur des natios. Force est de reconnaître que là aussi l'invité ne m'a pas déçu. M. Bourbon est d'une honnêteté intellectuelle et d'un grand courage ce qui va certainement de pair avec sa foi authentique. Quant au Grand commandeur, je me demande s'il n'y a pas derrière toutes ces calomnies qu'il distille à longueur de vidéos (malgré quelques vérités transversales), une certaine jalousie? Je peux confirmer qu'Hervé Ryssen est bien en prison, à Fleury-Mérogis, car je viens de recevoir une lettre de sa part en réponse à la mienne... Mais qui sait? Peut-être que je complote et mens sur ordre de la cousine de mon boulanger dont l'arrière grand-père était du Mossad?... Le tandem Bourbon-Rouanet fonctionne bien et l'entretien n'est jamais ennuyeux, compassé, médisant. La bonne humeur et le bon mot, apanage de l'esprit français, sont toujours au rendez-vous. Les termes de "virusard" et "anti-virusard" il fallait les trouver et ce soir je vais m'endormir avec deux mots de plus dans mon dictionnaire incorrect... Merci encore et que Dieu reçoive nos prières et nous-vous protège. Viktor


    Répondre

    Merci pour votre langage de vérité, teinté d’ironie, qui résonne vrai une fois de plus et constitue une véritable félicité pour moi. Comme on dit souvent, par rapport à cette situation : « mieux vaut en rire qu’en pleurer ! ». Au plaisir de vous resservir !


    Répondre