• Affaire Merkado : un sympathisant nationaliste prend 4 ans de prison suite à une dénonciation (Jeune Nation, Amalek, Grand Monarque…)



    C’est un panier de crabes que je vous dis !

  • « Le tribunal correctionnel de Montpellier a condamné ce mercredi 25 novembre un Héraultais de 30 ans reconnu coupable d’apologie de terrorisme en lien avec l’assassinat de l’enseignant Samuel Paty. Il a été condamné à 4 ans de prison dont 3 avec sursis probatoire assorti d’un maintien en détention.

    Un an de prison ferme pour une blague sur internet, des violeurs prennent moins que ça.

    Ce sympathisant de l’ultradroite, chez qui des objets à la gloire du IIIe Reich et des objets siglés de croix gammées avaient été découverts, avait diffusé sur les réseaux sociaux l’épouvantable photo de la tête décapitée du professeur. Il y a ajouté ce commentaire nauséabond : « Samuel est Paty », taxant cette phrase d’ « humour noir ».

    Que serait la police sans les auxiliaires de police ? L’insecte antifasciste Yann Merkado, alias Meridex s’est personnellement vanté d’avoir signalé le jeune homme sur la plateforme gouvernementale PHAROS (Plateforme d’Harmonisation, d’Analyse, de Recoupement et d’Orientation des Signalements), qui permet de signaler en ligne les contenus et comportements illicites de l’internet :

    • Pédophilie et pédopornographie (Art 227-23 du code pénal modifié par  la Loi n°2013-711 du 5 août 2013)
    • Expression du racisme, de l’antisémitisme et de la xénophobie (Loi n° 90-615 du 13 juillet 1990)
    • Incitation à la haine raciale, ethnique et religieuse (Loi du 29 juillet 1881- art 29)
    • Terrorisme et apologie du terrorisme (Loi n° 2014-1353 du 13 novembre 2014)
    • Escroquerie et arnaque financières utilisant internet

    Ce n’est pas la première fois que Merkado utilise ce type de procédé. Son binôme infernal, la très anticatholique Solveig Mineo est également de la partie.

    Mise à jour :

    Honnêteté intellectuelle oblige, je me dois de rectifier un point, celui de la prétendue judéité de Yann Merkado. L’équipe de Faits et Documents nous a contacté pour nous signifier que l’image ci-dessous était un faux (assez bien fait il faut le reconnaitre). Le véritable nom de Yann Merkado est Yann Mercier.

    L’occupation principale du duo Merkado/Mineo, qui gravite dans la sphère dite de l’extrême-droite, est de cracher systématiquement sur le catholicisme et sur la droite nationale en général.

    Semer la zizanie pour « diviser les réacs », telle est la mission de celui qui avait participé au lancement de Suavelos. « Rémi Gration » avait d’ailleurs été membre de Suavelos avant de s’en écarter.

    Ne s’arrêtant pas à la délation, Merkado qui se renvendique lui-même antifasciste souhaite l’extradition du camarade Boris Le Lay, exilé au Japon depuis des années pour échapper aux tribunaux républicains.

    Sans jamais s’excuser, celui qui doit aussi comparaître en février pour des « incitations à la haine raciale » suite à la diffusion de messages racistes et antisémites, a lancé : « Je fais souvent de la prose, c’est surtout pour la formule, c’est plus de la littérature que du concept idéologique. Je ne me suis jamais réjoui de la décapitation ». Son avocat Me Gallix va faire appel de la décision.

    Il convient de le répéter, sur internet ne confondez pas absence de censure et absence de poursuite judiciaire. Le gouvernement a les moyens de faire collaborer la plupart des plateformes même les plus « libres ». Soyez donc vigilant sur tout ce que vous publiez, sur ce que vous envoyez et à qui vous l’envoyez. Quand vous écrivez quelque chose, considérez qu’il y’a en permanence un policier au-dessus de votre épaule en train de lire avec délectation. »

    Oscar Walter (JN)

    -*-

    Le Grand Monarque en dit plus sur les informateurs de la police qui ont aidé à l’arrestation d’un patriote dans l’Hérault :

    Ces relais ne sont pas des soutiens inconditionnels envers ces personnalités – qui peuvent avoir leurs avantages et leurs inconvénients -, mais l’affaire est trop grave pour être passée sous silence. Comme toujours, ce sont les délations qui engendrent le plus de mal, judiciairement parlant, et les faux amis sont bien pires que des ennemis déclarés.

    Si la droite radicale française était composée de moins de bavards, nous n’aurions pas ce genre de problème – qui aurait déjà été réglé avant !


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 2 commentaires




    Ne pas oublier que la délation serait (est?) le sport national français. Pour s'en convaincre se rapprocher des gendarmes et autres policiers qui disent avoir reçu des milliers d'appels pendant les confinements pour dénoncer tous les contrevenants! Alors est-ce que cette tendance à la délation est-elle "politico-culturelle" ou simplement innée? Maintenant ces tristes sires dont il est question dans l'article sont avant tout des anti-christianisme de la pire espèce et j'ai la ferme certitude que Dieu s'occupera d'eux d'une façon ou d'une autre. Je n'ose penser ce que serait cette société si nous étions vraiment en guerre et envahis d'ennemis réels. Comme le disait St François de Sales: "Là où il y a l'homme il y a de l'hommerie.". C'est à croire que tout se répète et que lorsqu'il y a un pouvoir tyrannique, un Moloch d'iniquité, il y a toujours de mauvaises âmes pour lui donner à manger. Comme le dit un sage proverbe arabe: "Assieds-toi sur le bord de la rivière, attends patiemment et tu finiras par voir passer le corps de ton ennemi.". Tous ces réseaux dits "sociaux" finissent par rendre fou et, pire, par damner les âmes... Viktor


    Répondre

    Ce proverbe arabe est… une citation de Lao Tseu ! | “Lao Tseu l'a dit Monsieur Tintin : il faut trouver sa voie !” | Au plaisir de lire vos commentaires, toujours fort à mon goût.


    Répondre