• Compte-rendu de la conférence sur « Les formes gouvernementales entre Dictature et Démocratie » (Florian Rouanet)

  • Sommaire :
    00:30 – Introduction du thème.
    08:58 – Société politique et « démocratie ».
    25:04 – Royauté historique.
    38:16 – Légitimisme obligatoire ?
    44:21 – Enseignements de l’Église catholique.
    52:42 – Dictature étatique populaire.
    1:02:38 – Doctrine « fasciste ».
    1:21:50 – Conclusions et recommandations.
    1:25:26 – Questions du public.

    Après ces quelques années expériences, il est probable que ça soit l’une des meilleures conférences « rouanesques » comme dirait un ami, non pas tant pas le sujet porté que son traitement. Si jamais vous voulez n’en voir qu’une partie, la Rédaction vous exhorte de visionner les parties hardies sur le royalisme qui se situent entre la reconnaissance, la critique acerbe et la crise d’hilarité. C’est peut-être le moment le plus incisif sans vouloir faire de tête de Turc gratuitement. Il y aura une bonne part de « troll 1488 » pour alléger un sujet intransigeant, et parfois un peu lourd pour l’esprit.

    Pensez à agrémenter le lien de votre propos que ça soit un soutien ou une critique construite via YouTube ! Cela aide à la diffusion de la vidéo qui, pour le coup est un sujet d’importance trop méconnue, bien que nécessaire.

    Quelques réflexions supplémentaires pour compléter :

    1) Si l’on acceptait un certain “droit de vote” en politique il faudrait le rendre cependant plus élitiste, un peu comme sous la IIIe République (ainsi ce n’est pas de l’ultra conservatisme que de le dire), où les meilleurs personnes càd. “les plus à même de choisir” auront le droit de le faire. Et on peut imaginer dans ce cadre qu’ils suivent pour cela, un cursus où nombre de documentations pluri-disciplinaires seraient à étudier pour y avoir accès ; ce qui impliquerait aussi un devoir de bien commun. 2) Un peuple vertueux et cultivé se comportera toujours mieux même dans une société où les lois sont scélérates, mais il faut aussi dire l’importance des lois sociales qui poussent au bon comportement des individus (d’où la nécessité de supprimer la possibilité des divorces). 3) C’est parce que l’homme est un animal social qu’il n’existe pas en tant qu’individu isolé : il naît d’une famille et grandit dans un village/quartier, se fait des amis. Il faut alors que les droits poussent à la vie collective plus qu’à la reconnaissance de sa personne propre qui de toute manière sera effective. 4) L’aristocratie en Vendée, a sut gérer en mieux sa population, ainsi c’était une noblesse non parasitaire, d’où l’unité Chouanne et l’absence de terrain “populaire” en faveur de la Révolution. 5) La société monarchique se contredisait entre tendance gallicane et reliquat théocratique, comme si l’on mélangé un naturalisme politique avec un surnaturalisme similaire au Marquis de la Franquerie. 6) Le gallicanisme français sous Louis XIV a été très oppressif à l’égard des provinces charnelles, comme quoi il n’a pas fallu attendre le jacobinisme pour avoir ce type de problème en France. 7) Le fascisme propose le meilleur de l’antique et du médiéval, de Virgile à Dante, en continuant par le Risorgimento. C’est ainsi qu’il faut le prendre, à l’image des aventures et des guerres quelque peu homériques de l’Énéide. La littérature plus que de la “basse culture” fonde un état d’esprit et un roman national capable d’unir les hommes. Le génie romain est d’avoir assimilé l’hellénisme en développant sa langue propre. 8) La maladie frappe un corps humain dès lors que son organisme ne se défend plus de ses microbes, et l’on peut en dire autant du corps social. Également, la manipulation (médiatique) ne fonctionne que sur quelqu’un de manipulable : c’est en ce sens que l’on se doit d’être anti-complotiste ; tout en sachant que les conspirations ont évidemment toujours existé dans l’Histoire. Le complotisme relève d’un mauvais état d’esprit tout à fait accessible aux gauchistes.

    P.S. L’article comprenant toutes les citations utilisées durant cette intervention sera bientôt mis en ligne.

    Merci en particulier à Maxime Gaden pour sa présence et l’agréable journée militante passée avec lui au préalable. Et merci également à la participation du groupe de chants patriotiques.

    Fin de soirée
    Hommage et prière sur les tombes de Bardèche et de Brasillach.

  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 1 commentaire




    […] ce qui était annoncé dans la conférence comme dans le compte-rendu. Vous bénéficiez ci-dessous de l’ensemble des déclarations utilisées combinant […]


    Répondre