• Ethnarchie, principe catholique de la Société Internationale non franc-maçonnique

  • Le père Taparelli d’Azeglio a détaillé sa conception dans son Essai théorique de droit naturel basé sur les faits (plusieurs Tomes). C’est à connaître pour avoir un coup d’avance sur le mondialisme cosmopolite en matière de confédération mondiale et nationale, car le principe d’une structure style « ONU » n’est pas en soi catastrophique, tout dépend de ce que l’on en fait. Notre anti-mondialisme ne doit pas nous faire perdre de vue la conscience Bien commun universel qui, comprenant le plus d’hommes possibles pour les influencer en bien, élèvera le tout. Rien dans la doctrine sociale de l’Église ne s’oppose au fait de vouloir une confédération mondiale où les nationalités sont authentiquement respectées, bien au contraire.

    Ce père a eu une large influence sur la doctrine sociale de l’Église. C’était un penseur antilibéral qui influencera notamment Léon XIII et les Papes postérieurs. On lui doit par exemple l’invention du concept de subsidiarité. Il a développé sa conception de l’ethnarchie dans le cadre nouveau posé par l’émergence des nations : comment faire en sorte que les “petites” nations, d’un point de vue démographique ou économique, puissent quand même bénéficier du respect et de la justice dus à chaque nation ? Elles ne peuvent rivaliser économiquement ou militairement avec les “grosses” nations. La situation du compromis westphalien du 17ème siècle ne pourrait donc garantir cette justice, puisque fondé sur un équilibre “de la terreur” entre grandes puissances militaires. Donc un certain nombre de penseurs catholiques ont réfléchi à l’idée d’une organisation internationale, au-delà des nations, qui puisse assurer la paix et la justice internationale.
    Ce courant sera évidemment infiltré par les modernistes et les maçons pour le faire coller à leur idéologie égalitariste. On peut penser ici notamment à l’œuvre de Coudenhove-Kalergi et de sa Paneurope, dont l’opposition la plus absolue se trouvait à l’époque chez le prince Karl Anton Rohan, qui était catholique et qui fut pendant un temps un “compagnon de route” du NSDAP, mais qui réfléchissait aussi à l’émergence d’un ordre international, en l’occurrence dans un cadre européen.

    « La première démarche à accomplir, pour forger de nouvelles figures, une nouvelle élite qui entretient un contact sain avec la base, c’est de vivifier les hiérarchies que la révolution et la contre-révolution ont constituées. Il s’agit ici de construire une communauté de volonté. Discipline sévère, inclusion dans un ordre, mais aussi travail sans relâche aux postes qui ont été assignés, exécution précise des ordres reçus, voilà les prémisses. Mais pour monter plus haut as la “nouvelle hiérarchie, il faut adhérer à un mythe politique, il faut être intérieurement emporté par l’esprit d’une Weltanschauung. Derrière les slogans que sont la “révolution mondiale”, l’Italianità et la Romanità, le Volkstum et la race nordique, se profile toute une construction doctrinale avec ses fondements d’ordre historique, sociologique, économique, scientifique et aussi moral : il faut le accepter sans conditions car ils sont les présupposes qui fondent la confiance au sein de la communauté de volonté, qui sont nécessaires à l’exercice des plus hautes fonctions »
    “Il Regime Fascista” (pp. 383-384) (Note sur le Prince Karl Anton Rohan, catholique, fédéraliste, européiste et national-socialiste).

     « Si donc, dans l’esprit du fédéralisme, la future organisation politique mondiale ne peut, sous aucun prétexte, se laisser engager dans le jeu d’un mécanisme unitaire, elle ne jouira d’une autorité effective que dans la mesure où elle sauvegardera et favorisera partout la vie propre d’une saine communauté humaine, d’une société dont tous les membres concourent ensemble au bien de l’humanité tout entière. »
    Discours du Pape Pie XII aux participants au « Congrès du Mouvement universel pour une confédération mondiale » en 1951.

    Merci à Valentin W. pour ses découvertes historiques et doctrinales


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 1 commentaire




    […] découvrirez nos différents articles sur la notion saint-paulienne, le mondialisme catholique, le mondialisme anti-maçonnique, le discours de Pie XII au congrès universel, la justice sociale, la mondialisation nationaliste, […]


    Répondre