• Notre-Dame de Pontmain en 1871



    Sainte Vierge, foi et patrie.

  • Vous découvrez le millième article de ce site !

    Nous avons coutume de vous inciter à lire, en ces temps « d’assignation à résidence ». Profitez donc du temps long pour le transformer en aubaine pour l’esprit avec des lectures positives, élevant l’âme et reflétant votre univers mental, entre mesure, attitude posée, clarté et lucidité.

    Pour changer d’air, et ne pas s’arrêter à la tyrannie19, à l’instar d’Ulysse s’arrêtant au chant des sirènes, voici Notre-Dame de Pontmain, qui a protégé Pontmain (commune située en Mayenne) et les Français en 1871.

    Cela faisait suite à la déclaration de guerre de Napoléon III contre la Prusse. Bien que cette lutte se soit concrétisée par une défaite cuisante, dans la France occupée, la Sainte Vierge appelait à s’en remettre à elle. La demande n’est pas purement patriotique, pas anti-allemande en tout cas, même si la prière est destinée à la France. Car un siècle après la funeste Révolution, la France prie derechef.

    « Notre-Dame de Pontmain est le vocable sous lequel est appelée la Vierge Marie à l’occasion d’une apparition survenue le 17 janvier 1871 dans le petit village de Pontmain, en Mayenne. L’apparition de Notre-Dame de Pontmain est reconnue par l’Église catholique l’année suivante, après enquête canonique. Une église est construite pour accueillir les pèlerins.

    Le culte de Notre-Dame de Pontmain se répand, et en 1920, l’évêché demande au Vatican la création d’un office et d’une messe spécifique. Aujourd’hui, la fête de Notre-Dame de Pontmain est inscrite au calendrier liturgique du diocèse, et elle est fêtée le 17 janvier. Plusieurs églises ou paroisses lui sont dédiées. »

    Les chrétiens voient dans le prolongement du  IVe commandement, qui demande d’honorer sa famille, le fait d’honorer sa patrie, par extension : la terre des pères. C’est ce qu’avait relevé l’enraciné Maurice Barrès, attaché à la terre, aux morts et aux « grands ancêtres ». Et c’est aussi ce que pratique universellement et naturellement toute société patriarcale stable et honnête.

    -*-

    Nous évoquons ce fait, car vous apprécierez sans doute la tournure patriotique de cette prière chrétienne et française :


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !