• L’Art de la Guerre du général Sun Tzu expliqué



    Guerre de propagande à la chinoise.

  • La pensée asiatique est difficilement universalisable en certains points, car se composant de peuples d’un caractère plus mimétique, mécanique et barbare (sans vouloir être insultant, cela a d’ailleurs son avantage : être plus terre-à-terre). Cela s’explique aussi parce que la philosophie en tant que telle – la pensée en elle-même – n’a pu naître que chez les Grecs anciens.

    Autrement, l’extrême Orient contribue également au patrimoine de l’humanité et notamment avec Yukio Mishima (Japon), Dom Lou, Sun Tzu et Confucius… Leurs méthodes de dissimulation ne sont pas toujours acceptables, néanmoins leurs auteurs permettent de découvrir un système de pensée différent, plus socialisant et en particulier dans ce « cours expliqué » : la notion de guerre de l’information en ces temps de manipulation massive de ladite « opinion publique ».

    Que la Chine devienne la première puissance mondiale d’ici une décennie augure du bon comme du mauvais. Déjà, c’est un puissant pays qui est paradoxalement à l’image des pays en voie de développement dans sa population et ses échelles sociales (point faible). Un côté positif : c’est qu’ils ont une pensée bien plus naturelle qu’en Occident-LGBT vicié par le gauchisme mental et les loges maçonniques (ceci peut être relativisé à cause du paganisme). Et côté très négatif : ils risquent de détrôner l’Occident sur la scène internationale et nous exporter massivement leur soviétisme mental dans les temps à venir !

    Il est convenu dans cet « art de la guerre », de toujours laisser une échappatoire à l’ennemi afin d’éviter qu’il se batte à mort et devienne ainsi dangereux. Les globocrates devraient méditer ces passages avant de s’en prendre violemment à nous.

    -*-

    Sélections de citations

    L’Art de la guerre (chinois simplifié : 孙子兵法 ; chinois traditionnel : 孫子兵法 ; pinyin : Sūn Zǐ bīngfǎ ; littéralement : « Méthodes militaires de Maître Sun ») est un court traité de stratégie militaire chinois, datant de la période des Printemps et Automnes (chinois simplifié : 春秋时代 ; chinois traditionnel : 春秋時代 ; pinyin : Chūnqiū Shídài). Attribué au stratège Sun Zi (chinois simplifié : 孙子 ; chinois traditionnel : 孫子 ; pinyin : Sūn Zǐ, littéralement : « Maître Sun » ; souvent appelé « Sun Tzu » en Occident), le texte s’articule autour de treize chapitres consacrés à l’analyse rationnelle des différentes dimensions de la guerre et qui dégagent les principes de la poursuite intelligente d’une guerre victorieuse : fondée sur une stratégie indirecte, toute d’économie, de ruse, de connaissance de l’adversaire, d’action psychologique, destinée à ne laisser au choc que le rôle de coup de grâce asséné à un ennemi désemparé.

    Lien Cdiscount.
    Non pas que ce soit une structure archi-patriotique, mais cela évite d’engraisser le Golem judéo-gauchiste Amazon.


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 1 commentaire




    […] comparaison, et ils ne nous laisseront probablement pas d’autres choix que de lutter à mort (ce qui sera source d’énormes conflits et déstabilisations) ou de finir dans un univers concentrationnaire, développé prochainement sous un aspect médical […]


    Répondre