• Nos cultures – Hilda Lefort



    Poème combinant culture, peuple et terre de notre nation

  • Nos cultures

    Les larmes inondent nos prairies et labours…

    Pleurant, désolé, le trépas des nobles jours,

    Le ciel, en sanglots sous un brouillard pluvieux,

    Dégorge le chagrin d’un deuil injurieux.

    Où donc est l’azuré de nos blasons royaux ?

    Et la rose d’or lysée au cœur de joyaux ?

    Le ciel est teint de gris, de tempête diffuse,

    Mélange d’orage et de grisaille confuse.

    Les blés aux délicates blondeurs se flétrissent,

    Les visages rieurs des tournesols noircissent.

    Ils s’effritent et se rident, penchés sur la terre :

    Les voilà esseulés, privés de lumière.

    Les voilà mourant en famine de soleil.

    Leur crinière fauve dessèche, et les abeilles

    Ne couronnent plus leur chevelure sauvage.

    À leurs pieds grouillent des vers moisis d’esclavage,

    Qu’ils contemplent, agonisant l’air hébété,

    En mal de beauté mâle, en mal de vérité.

    Nos cultures se meurent ! Rendez-nous la vie !

    Rendez à nos champs l’air pur, l’été des prairies !

    H. Lefort


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !

  • 1 commentaire




    Le jeu de l'ambiguité sur le mot culture est fascinant. De l'une à l'autre on ne peut s'empêcher de voler. Merci bien Madame Lefort.


    Répondre