• Pierre Sidos théorise sur la Croix celtique



    La Celtos et la vraie droite dans ta te-tê.

  • « Aujourd’hui la croix celtique est indissociable de la devise et du but ultime poursuivi par l’Œuvre française : rendre la France aux Français. Elle symbolise la souveraineté de la couronne et de la Croix. »
    Pierre Sidos, Revue Charles N°5, printemps 2013.

    « (C’est) la reconnaissance de la priorité du « national » en doctrine, admettre la priorité du « politique » dans la mise en pratique. Ainsi ne jamais accepter l’élimination ou l’occultation du politique au profit de l’économique, du métaphysique, du méta-politique qui s’affirme culturel. Ce qui n’est pas la méconnaissance de ces facteurs, mais soumission à l’évidence que si tout n’est pas politique, tout se rapporte à la politique tant au plan matériel que spirituel. Cela n’est pas contredire la primauté du spirituel, que d’assurer la priorité du politique. »
    Pierre Sidos, Pour l’État-Nation.

    « [Il faut écrire] Croix celtique avec un “C” majuscule en référence à la Croix du Christ ! ».
    Pierre Sidos, dans notre entretien autobiographique datant du 28 février 2014.

    « La Croix celtique fut considérée comme un des mobiles de cette interdiction ».
    Pierre Sidos lors de la dissolution de son Parti Nationaliste, le 6 février 1959.

    « [C’est] l’union d’une croix (spiritualité) et d’une couronne (souveraineté), à allier avec les couleurs du drapeau (nationalité) [BBR]. Ainsi elle incarne le nationalisme pas comme certains mouvements qui l’usurpe par leurs conceptions. » (…) [Son utilisation est] « un symbole puissant capable de s’opposer à la croix de Lorraine choisie par De Gaule ».
    Thierry Bouzard, La Croix celtique (histoire et symbolisme).

    Cette documentation m’avait donné l’idée de faire une conférence sur ce sujet en 2016.


  • Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux sociaux !